Accueil / Mines & Energies / Panoro Energy fait une mise à jour de ses activités sur Aje au Nigéria et Dussafu au Gabon

Panoro Energy fait une mise à jour de ses activités sur Aje au Nigéria et Dussafu au Gabon

Panoro Energy fait une mise à jour de ses activités sur Aje au Nigéria et Dussafu au Gabon

Au Nigéria, Panoro Energy a annoncé que l’installation du FPSO Front Puffin est achevée et que les tests liés à l’extraction vont encore se poursuivre pendant 72 heures. Toutefois, le taux de production attendu n’est pas encore atteint en raison de légers problèmes mécaniques. La compagnie précise également que la production sera maintenue à un taux journalier restreint d’environ 7 000 à 8 000 b/j et que le plein potentiel de la production devrait être atteint à la fin du 4ème trimestre 2016.

En outre, encouragée par la performance du réservoir, la compagnie a précisé que d’importantes économies ont été réalisées dans le processus d’exploitation du champ, à ce jour, et qu’elle continuera à faire des efforts dans ce sens. Elle a, par la suite, déclaré, qu’en vertu de la qualité du pétrole obtenu sur le champ, plusieurs acheteurs se bousculent pour acheter son brut.

Enfin, Panoro a fait savoir qu’elle planifie le lancement des phases 2 et 3 du programme de forage sur le champ qui verra le forage de certains puits, respectivement dans le cénomanien et dans le turonien. Pour rappel, dans le turonien, Panoro ira à la recherche du gaz et du condensat.

Pour ce qui concerne le champ offshore Dussafu au Gabon, Panoro Energy dit prendre acte de la volonté de son partenaire Harvest Natural Resources de céder ses actifs vénézuéliens pour se concentrer sur le développement de Dussafu. La compagnie continue de tenir des négociations avec plusieurs compagnies intéressées par une amodiation sur le bloc.

« Nous sommes très satisfaits de la performance du réservoir sur Aje et nous prévoyons que, lors des prochaines étapes, le champ réalisera son plein potentiel. Sur Dussafu, les développements récents ont renforcé notre point de vue sur le potentiel en présence, où les premières estimations indiquent 482 millions de barils de ressources prospectives brutes », a dit John Hamilton, le PDG de Panoro Energy.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut