Accueil / Bourse / Paris démarre très sobrement sa dernière séance de 2016

Paris démarre très sobrement sa dernière séance de 2016

Paris démarre très sobrement sa dernière séance de 2016

Paris (awp/afp) – La Bourse de Paris refluait légérement à l’ouverture vendredi (-0,19%), abordant très sobrement sa dernière séance de 2016 qui s’annonce aussi comme l’une des plus calmes de l’année en pleine trêve des confiseurs.

A 09H10 (08H10 GMT), l’indice CAC 40 perdait 9,42 point à 4.829,05 points. La veille, il avait fini en petit recul de 0,20% à 4.838,47 points.

Les jours se suivent et se ressemblent cette semaine sur la place Parisienne, avec de rares statistiques et des volumes d’échanges particulièrement réduits.

Dans cette configuration, l’indice s’est rarement éloigné de l’équilibre, consolidant les importants gains du mois de décembre qui ont permis à la place d’atteindre son plus haut niveau depuis plus d’un an et de s’installer au-dessus du seuil symbolique des 4.800 points.

“L’année 2017 s’annonce d’ores et déjà riche en rebondissements tant les promesses faites ont soutenu les marchés financiers” ces dernières semaines, ont souligné les économistes de Crédit Mutuel CIC.

“Parmi les sujets qui animeront le début d’année, la mise en oeuvre des promesses du futur président (américain Donald) Trump arrive en tête de liste”, ont-ils estimé en évoquant également la Chine qui “restera aussi un sujet d’incertitude”.

En attendant d’entrer dans 2017, les investisseurs ont pris connaissance des explications données jeudi soir par la Banque d’Italie concernant la recapitalisation de la banque italienne Monte dei Paschi di Siena (BMPS), principale source d’attention de la semaine.

Cette dernière a précisé que le recours à un plan de sauvetage public de BMPS avait fait passer le besoin en capital de 5 à 8,8 milliards d’euros et que ce plan coûterait 6,6 milliards à l’Etat.

L’augmentation du chiffre, annoncé par la Banque centrale européenne (BCE) pendant le week-end de Noël, est due à la modification du mode de calcul du besoin en capital.

Du côté des indicateurs, les publications du jour sont de nouveau très clairsemées avec le commerce extérieur allemand en novembre et l’activité économique dans la région de Chicago en décembre.

En terme de valeurs, Recylex bondissait de 13,82% à 4,20 euros, soutenu par l’obtention d’un financement de 67 millions d’euros, indispensable pour assurer le maintien de l’activité de ses filiales allemandes, après six mois de tractations.

Le secteur bancaire évoluait en ordre dispersé après les explications apportées par la Banque d’Italie sur le mécanisme de sauvetage public de la banque italienne BMPS.

Société Générale était stable (-0,09% à 46,32 euros) tout comme Crédit Agricole (+0,09% à 11,75 euros) tandis que BNP Paribas reculait de 0,38% à 59,62 euros.

Airbus perdait 0,19% à 62,24 euros, malgré l’annonce de la Serbie qui a a bouclé l’achat de neuf hélicoptères militaires pour son armée et sa police auprès d’Airbus Helicopters.

abx/ef/sg
romandie

Aller en haut