mercredi 20 mars 2019

Accueil / Mines & Energies / Pétrole : au Nigeria, Total entame l’exploitation du gisement en eaux profondes d’Egina

Pétrole : au Nigeria, Total entame l’exploitation du gisement en eaux profondes d’Egina

Pétrole : au Nigeria, Total entame l’exploitation du gisement en eaux profondes d’Egina

Total entame l’année 2019 au Nigeria par le démarrage de nouvelles unités de production gazières et pétrolières en eaux profondes. Le champ pétrolifère d’Egina, est l’une des étapes dans l’exécution de la stratégie d’investissement du groupe Total dans des gisements profonds en Afrique et en Amérique latine.

La compagnie pétrolière française Total démarre ses activités en haute mer, dans les eaux territoriales du Nigeria. Dans le cadre de sa stratégie d’investissement dans des projets pétroliers et gaziers en eaux profondes, Total a annoncé, le 2 janvier, le début de la production du champ pétrolifère d’Egina, au large des côtes nigérianes. Située à environ 1 600 mètres de profondeur, la plateforme d’Egina devrait extraire 200 000 barils de pétrole par jour, a déclaré le major pétrolier français. Un volume équivalant à près 10% de la production actuelle du Nigéria.

«Egina augmentera considérablement la production et les flux de trésorerie du groupe à partir de 2019 et bénéficiera de nos efforts de réduction des coûts au Nigeria, où nous sommes parvenus à réduire nos coûts d’exploitation de 40% au cours des quatre dernières années», a déclaré Arnaud Breuillac, responsable de l’exploration et de la production chez Total.

La compagnie pétrolière a misé sur des gisements de pétrole et de gaz en eaux profondes rentables en Afrique subsaharienne, au Brésil et dans la région américaine du Golfe. Sur le Continent africain, c’est surtout en Angola et en République démocratique du Congo que la société a intensifié ses projets en eaux profondes. Selon les estimations du major pétrolier, la production totale prévue au niveau de ces exploitations pétrolières en eaux profondes atteindra 500 000 barils de pétrole par jour d’ici 2020 et représentera plus de 35% des flux de trésorerie des prochaines années, contre environ 15% pour la production actuelle.

En 2019, Total a également prévu d’investir dans le développement du gisement de Preowei, situé dans le même bloc que le gisement d’Egina. Depuis près de 10 ans, Total se charge de l’exploitation du pétrole dans un troisième gisement du bloc, Akpo, où il détient 24% du bail. Un projet exploité en partenariat avec la société nationale nigériane National Petroleum Corp., la société chinoise CNOOC, la société brésilienne Petrobras et la société privée nigériane Sapetro. La compagnie française Total est l’un des principaux acteurs du secteur pétrolier africain et détient les plus grandes réserves prouvées du Continent. Elle est également parmi les plus grandes sociétés pétrolières du monde.

la tribune afrique

Aller en haut