Accueil / Mines & Energies / Pétrole: la Russie tirera la production des pays hors Opep en 2017

Pétrole: la Russie tirera la production des pays hors Opep en 2017

Pétrole: la Russie tirera la production des pays hors Opep en 2017

La mise en service de nouveaux projets pétroliers en Russie devrait tirer un peu plus que prévu la production d’or noir des pays qui n’appartiennent pas à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en 2017, a indiqué mercredi le cartel pétrolier.

L’an prochain, les pays tiers devraient produire 56,54 millions de barils par jour (mbj), soit un rebond de 240.000 bj par rapport à 2016, a précisé l’Opep dans son rapport mensuel publié à Vienne, en revoyant en légère hausse (+40.000 bj) son estimation précédente.

Cela s’explique “principalement par les nouveaux projets arrivant en production en Russie”, selon le document.

Cette année en revanche, ces pays devraient pomper un peu moins qu’anticipé précédemment: 56,30 mbj, ce qui représente un déclin de 680.000 bj dû notamment à une activité moindre au Canada, aux Etats-Unis, en Argentine, au Royaume-Uni et en Russie au deuxième trimestre.

“On passera d’une estimation de contraction de l’offre non-Opep en 2016 à une croissance en 2017 pour plusieurs raisons: des déclins moins forts dans les pays américains membres de l’OCDE et en Chine, ainsi qu’une croissance plus élevée en Amérique latine, en Afrique et dans les pays de l’ex-URSS”.

La production des pays hors Opep a contribuer à alimenter une offre excédentaire sur le marché pétrolier, qui a réduit les cours de plus de moitié depuis mi-2014.

D’abord engagée dans une bataille pour conserver ses parts de marché, l’Opep avait surpris fin septembre à Alger en décidant de changer son fusil d’épaule et de ramener sa production de brut à un niveau compris entre 32,5 et 33 millions de barils par jour (mbj).

Les modalités de mise en oeuvre de cette décision doivent être décidée lors d’une réunion du cartel le 30 novembre à Vienne.

La Russie s’est déclarée disposée à se joindre aux efforts du cartel dont elle n’est pas membre.

Cette évolution pourrait quelque peu contrebalancer les effets de la décision de l’Opep de ramener sa production à un niveau compris entre 32,5 et 33 mbj.

Au niveau mondial, la production de pétrole s’est élevée à 96,4 mbj, en hausse de 950.000 bj sur un an, selon le rapport.

Quant à la demande, elle est attendue en hausse de 1,24 mbj à 94,40 mbj en 2016, et en progression de 1,15 mbj à 95,56 mbj l’an prochain.

zonebourse.com

Aller en haut