Accueil / Mines & Energies / Pétrole: le baril de brut bondit de 5% après un déclaration russo-saoudienne

Pétrole: le baril de brut bondit de 5% après un déclaration russo-saoudienne

Pétrole: le baril de brut bondit de 5% après un déclaration russo-saoudienne

Londres – Le prix du baril de pétrole a bondi de quelque 5% à Londres et à New York lundi après une déclaration commune signée par les ministres saoudien et russe de l’Énergie en marge du sommet du G20 à Hangzhou, en Chine.

Vers 11H55 GMT (13H55 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 48,10 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,27 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour livraison en octobre prenait 1,16 dollar à 45,60 dollars.

Alors qu’ils étaient orientés à la baisse au début des échanges asiatiques, les cours pétroliers ont nettement rebondi à l’ouverture des échanges européens, soutenus par des informations faisant état d’une annonce imminente du ministre saoudien de l’Énergie Khaled al-Faleh en marge du sommet du G20 dans l’est de la Chine.

Le cours du Brent est même monté lundi vers 09H30 GMT jusqu’à 49,40 dollars tandis que le WTI a atteint au même moment 46,53 dollars, en hausse de respectivement 5,5% et 4,7% par rapport à la clôture de vendredi.

Lors d’une conférence de presse à Hangzhou, M. al-Faleh a annoncé que l’Arabie saoudite et la Russie avaient tenu des discussions bilatérales afin de stabiliser le marché pétrolier et signé une déclaration commune à ce sujet.

“Les ministres ont reconnu l’importance d’un dialogue constructif et d’une coopération étroite entre les principaux pays exportateurs afin de soutenir la stabilité sur le marché du pétrole et garantir un niveau constant d’investissements sur le long terme”, ont déclaré Khaled al-Faleh et le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak, selon le texte diffusé à Moscou par le ministère russe de l’Énergie.

Les deux ministres ont en outre indiqué s’être entendus pour coopérer ensemble ainsi qu’avec les autres pays producteurs de pétrole, précisant s’être “mis d’accord pour poursuivre les consultations concernant la situation sur le marché du pétrole et créer un groupe commun de surveillance qui va suivre les indicateurs fondamentaux du marché du pétrole”.

Mais si M. Novak s’est dit prêt à se joindre à un éventuel accord sur un gel de la production, estimant que cette mesure faisait partie des “instruments concrets possibles”, son homologue saoudien a jugé lors d’une interview accordée à la chaîne Al-Arabiya qu’un gel de la production n’était pour l’instant pas nécessaire dans le mesure où le marché pétrolier “s’améliore de jour en jour”.

 

 

zonebourse.com

Aller en haut