Accueil / Mines & Energies / Pétrole: les cours du brut reculent en Asie

Pétrole: les cours du brut reculent en Asie

Pétrole: les cours du brut reculent en Asie

Singapour (awp/afp) – Les cours du brut reculaient en Asie jeudi mais restaient proches du seuil psychologique de 50 dollars, après une nouvelle baisse inattendue des stocks de brut américains.

Vers 02H30 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, cédait 16 cents à 49,67 dollars le baril dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne du brut, pour livraison en décembre, reculait de 19 cents à 51,67 dollars.

Mercredi, les cours avaient nettement grimpé grâce à l’annonce inattendue d’une nouvelle baisse hebdomadaire des réserves de brut aux Etats-Unis, en recul désormais depuis plus d’un mois.

Les investisseurs l’ont pris comme le signe encourageant d’une possible résorption de l’excès d’offre qui plombe le marché depuis des mois. Ceux-ci sont passés de plus de 100 dollars le baril en juin 2014 à moins de 30 dollars début 2016.

Un baril à 50 dollars constitue le seuil de rentabilité qui pourrait encourager un certain nombre de producteurs de pétrole de schiste américains à relancer leur activité.

Cependant, la hausse du dollar a tempéré les enthousiasmes car le pétrole est libellé dans cette monnaie, selon les analystes. Tout renforcement du billet vert renchérit le brut pour les détenteurs d’autres devises.

De même, les investisseurs s’interrogent sur la concrétisation de l’accord de baisse annoncé par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui avait permis de relancer le marché voici une semaine.

“On doit se rappeler qu’on a besoin d’accords plus substantiels avant d’applaudir”, a déclaré Jingyi Pan, analyste chez IG market.

BMI Research note pour sa part que cet accord “aura peu d’impact sur les fondamentaux compte tenu du fait qu’un million de barils par jour pourraient revenir en provenance de Libye et du Nigeria au cours des prochains mois”. “De plus, le bilan de l’Opep est piètre s’agissant du respect des quotas”.

Mercredi à la clôture, le WTI a monté de 1,14 dollar à 49,83 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le Brent a avancé de 99 cents à 51,86 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE).

afp/ol

romandie.com

Aller en haut