samedi 19 septembre 2020
Accueil / La une / Pétrole: Total renforce son plan d’économies face à l’effondrement de ses bénéfices

Pétrole: Total renforce son plan d’économies face à l’effondrement de ses bénéfices

Pétrole: Total renforce son plan d’économies face à l’effondrement de ses bénéfices

Avec la crise du coronavirus et la chute massive des prix du pétrole, le bénéfice net de Total s’est écroulé au premier trimestre 2020. Le pétrolier français compte désormais renforcer son plan d’économies, tout en maintenant le versement des dividendes.

Les chiffres donnent le tournis. Le bénéfice net du géant pétrolier Total s’est effondré de 99% au premier trimestre 2020. À peine 34 millions de dollars contre plus de 3 milliards l’année dernière, a indiqué le groupe ce mardi.

« Le groupe fait face à des circonstances tout à fait exceptionnelles : la crise sanitaire du Covid-19 qui affecte l’économie mondiale et crée des incertitudes majeures et la crise des marchés pétroliers, avec un prix du pétrole en très forte chute depuis mars », a souligné le PDG, Patrick Pouyanné.

Le prix moyen du baril de Brent de la mer du Nord était ainsi de 50,1 dollars au premier trimestre cette année, contre 63,1 un an plus tôt. Les cours se sont encore plus effondrés depuis, le baril vaut moins de 30 dollars actuellement.

Maintien du versement des dividendes

Le groupe anticipe désormais une production entre 2,95 et 3 millions de barils équivalent pétrole par jour cette année, soit une réduction d’au moins 5% par rapport aux prévisions initiales. Pour redresser la barre, ses investissements ne dépasseront pas 14 milliards de dollars en 2020 contre 18 milliards prévus initialement.

Malgré tout et contrairement à ses concurrents comme Shell, Total maintient le versement de dividendes. Il propose néanmoins aux actionnaires de les verser en actions ou en titres afin de préserver les liquidités.

Ce dispositif montre que le géant français du pétrole a confiance en l’avenir. Et ce la a rassuré les marchés. L’action de total était en hausse de 5,6% ce mardi, après une forte contraction la semaine dernière et ce lundi.

Neutralité carbone

Total a par ailleurs annoncé un nouvel objectif de « neutralité carbone à horizon 2050 », suivant ainsi l’exemple de concurrents comme BP et Shell. Le géant français est pressé par des investisseurs et des défenseurs de l’environnement de faire plus pour le climat.

Cette neutralité suppose un équilibre entre les émissions et les absorptions par des puits de carbone comme les forêts ou les systèmes de capture et de séquestration du CO2. Total vise la neutralité carbone « en 2050 ou avant ».

Le pétrolier français veut réduire de 60% ou plus l’intensité carbone moyenne (la quantité de gaz à effet de serre émise par unité d’énergie produite) des produits énergétiques utilisés dans le monde par ses clients le milieu du siècle.

« Les marchés de l’énergie évoluent, tirés par le changement climatique, les technologies et les attentes de la société civile. Total s’engage à contribuer activement à relever le double défi consistant à fournir plus d’énergie avec moins d’émissions », a commenté Patrick Pouyanné.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut