Accueil / Portraits / Pierre Goudiaby Atepa : Portrait du nouveau PCA de la BRVM

Pierre Goudiaby Atepa : Portrait du nouveau PCA de la BRVM

Pierre Goudiaby Atepa : Portrait du nouveau PCA de la BRVM

Pierre Goudiaby Atepa, de nationalité sénégalaise est le nouveau Président du Comité d’Administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) depuis le 25 juin 2015. Réputé dans le domaine de l’architecture, bâtiment et maintenant dans les technologies de l’information et de la communication, M. Atepa est un bâtisseur. Ce grand nom aux idées ingénieuses et à l’esprit fertile, a su se faire de l’argent grâce à la pierre. La beauté de ses réalisations témoigne de la particularité de son style.

Né en 1947 à Baïla, un village de Casamance, Pierre Atepa qui a grandi à la Medina de Dakar, dirige aujourd’hui le plus grand cabinet d’architecture du Sénégal et l’un des plus importants d’Afrique. Très jeune, ce fils de négociant casamançais s’intéresse au théâtre. Il dirige même une troupe. Mais ses parents jugeant ce métier peu conforme à leurs ambitions, Pierre Atepa Goudiaby choisit l’architecture. Hasard ou nécessité, son nom, Atepa, signifie le bâtisseur en diola, son ethnie d’origine. Les Diolas sont d’ailleurs les meilleurs architectes d’Afrique.

Son parcours scolaire et universitaire est à cheval entre le Sénégal et les Etats-Unis. En effet, après le Baccalauréat, il part faire ses études à New York. Grâce à une bourse, il intègre une université privée réputée, le Rensselaer Polytechnic Institute. Dans un premier temps il décroche un diplôme d’ingénieur en sciences de la construction, puis complète sa formation par un diplôme d’architecture. Sa thèse de fin d’études aurait eu pour titre La Ville idéale africaine. Ses diplômes en poche, notre architecte s’est jugé bien paré pour vaincre les défis de la construction en Afrique et partout où il a été appelé.

De retour de ses études, Pierre Atepa s’installe à son propre compte et crée son propre cabinet d’architecture en 1977, et en 1985 il fonde ainsi Atepa Technologies, une société d’ingénierie technique, financière et immobilière. Par la suite il installe des bureaux dans nombre de pays africains : Gambie, Guinée-Bissau, Mali, Togo, Mauritanie, Tchad, République démocratique du Congo ou encore Burkina Faso. En 2006 un Espace Atepa s’ouvre sur les Champs-Élysées à Paris. En 2010 il ouvre un bureau à Pékin. D’autres sont en projet à New York et à Tokyo. Toute chose de quoi en être fière !
A la liste de ses réalisations de belles architectures dont notamment :
- Le siège de la Banque centrale de l’Afrique de L’Ouest, en 1975, une œuvre en forme de baobab, l’une des plus majestueuses de Dakar ;
- L’aéroport international de Banjul en Gambie, tel un grand oiseau blanc prêt à l’envol, se veut un symbole de liberté, de paix et d’équilibre, résolument tourné vers le développement. Cet aéroport a été classé par Rowen Moore du journal britannique The Observer parmi les dix meilleurs aéroports mondiaux le 14 août 2010 ;
- Monumental, le siège de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest à Lomé (Togo) est composé de deux bâtiments reliés par un pont qui symbolise le lien entre les 16 pays membres. Un édifice de 13 étages prend lui-même appui sur 16 éléments qui constituent la structure de base ;
- La Cité des Enseignants à Dakar ;
- L’École supérieure de gestion des entreprises ;
- L’agence de la Société générale de banque dans la zone industrielle à Dakar ;
- La Porte du Troisième millénaire, inaugurée en 2001 sur la grande corniche de Dakar, face à l’océan ;
- Et bien d’autres œuvres de belles factures
Le parcours du Pierre Goudiaby Atepa est un succès story. Grand révolutionnaire de l’urbanisation /architecture en Afrique, à travers ses succursale partout dans le monde participe aussi activement au développement socio économique de ces régions. Aux coté de l’ex président sénégalais Abdoulaye Wade, il aujourd’hui plus discret sur la scène politique. Mais son récent élection à la tête de la BVRM est la preuve que l’homme n’a pas encore déposé sa dernière pierre.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Aller en haut