Accueil / Finances / Plombé par une augmentation des provisions pour risques, le bénéfice net d’Ecobank …

Plombé par une augmentation des provisions pour risques, le bénéfice net d’Ecobank …

Plombé par une augmentation des provisions pour risques, le bénéfice net d’Ecobank …

Plombé par une augmentation des provisions pour risques, le bénéfice net d’Ecobank chute de 73% en 2015

Le résultat net du groupe bancaire panafricain Ecobank Transnational incorporated s’est replié de 73% à 107,5 millions $, contre 394,7 millions $ une année auparavant. « Nos résultats de l’exercice 2015 n’ont pas été satisfaisants. A la suite d’une revue globale du portefeuille de créances et des procédures, d’importantes provisions ont été constituées au dernier trimestre de l’exercice. Ainsi, les provisions ont considérablement augmenté de 265 millions $, et s’élèvent à 532 millions $ à fin décembre 2015 », a expliqué Ade Ayeyemi (photo), le directeur général du groupe, dont le mandat débute dans la difficulté.

Dans le détail, les crédits à la clientèle ont chuté de 9% à 11,2 milliards $ contre 12,3 milliards $ en 2014. Le Produit Net Bancaire est ressorti en repli de 8%, à 2,1 milliards $. « Nous avons été confrontés à un environnement d’exploitation difficile en raison du ralentissement de la croissance économique en Afrique, résultant de la baisse des cours des matières premières. Ces facteurs ont affecté aussi bien les ménages que les entreprises », a fait savoir M. Ayeyemi.

La banque a récemment annoncé des changements dans son organisation et a réaligné son modèle d’affaires autour de la clientèle, ses produits et sa couverture géographique.

La réaction des investisseurs est à suivre sur les différents marchés financiers où le groupe est coté (Ghana, Nigeria et Côte d’Ivoire). Ces derniers avaient reçu un avertissement annonçant la contre-performance. Mais à 0,28 $ le bénéfice net par action en baisse de 83%, la pilule risque d’être difficile à avaler, notamment pour les spéculateurs de court terme.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut