Accueil / Tic & Telecoms / Plusieurs groupes de presse français privés de leur base d’abonnés

Plusieurs groupes de presse français privés de leur base d’abonnés

Plusieurs groupes de presse français privés de leur base d’abonnés

Suite à une panne chez un prestataire informatique, plusieurs groupes de presse ne peuvent plus gérer leur base d’abonnés, explique le site du magazine spécialisé En-contact, qui parle même d’une possible perte de données.

Mais où sont passés les abonnés ? Selon le site spécialisé En-contact, qui édite un magazine, plusieurs groupes de presse français – parmi lesquels Le Figaro, Les Echos, Le Point, Valeurs actuelles – sont incapables de gérer leurs abonnements (factures, renouvellement, etc) depuis mardi. En cause, explique le site, “la défaillance d’un de leurs prestataires”, le groupe GLI.

Victime d’une panne informatique, GLI peine en effet à la réparer, ce qui a de lourdes conséquences : “A quelques jours du début des vacances d’été, l’impact est encore plus significatif puisque de nombreux abonnés font modifier leurs adresses d’envoi de leurs quotidiens ou magazines préférés”, expliquent les auteurs de l’article. D’où la crainte d’une possible perte de revenus.

Perte totale des bases abonnés ?

Et l’erreur pourrait même être plus grave, puisque Manuel Jacquinet, le rédacteur en chef du site explique que certains groupes craignent une perte totale des données abonnés. Pour sa part, l’un des groupes concernés par la panne, Valeurs Actuelles, a fait savoir qu’il disposait d’une copie interne des contacts.

Contacté par l’AFP, le groupe GLI, basé à Saint-Ouen au nord de Paris, n’était pas joignable dans l’immédiat.

afp/latribune.fr

Aller en haut