Accueil / Portraits / Portrait de Christian Adovelande : Président de la BOAD

Portrait de Christian Adovelande : Président de la BOAD

Portrait de Christian Adovelande : Président de la BOAD

M. Christian Adovelande est l’un des fers de lance du développement sous régionale de ces dernières décennies. En témoigne son parcours professionnel toujours au cœur de l’économie et du développement de l’Afrique de l’Ouest. On dit même de lui qu’il est un fervent militant de l’intégration régionale. Béninois d’origine, l’on le décrit d’une taille imposante mais surtout d’un charisme singulier.
M. Christian ADOVELANDE est né le 29 octobre 1950 à Porto-Novo (Bénin). Il est Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) depuis le 14 février 2011. Pur produit des universités africaines, l’on comprend bien cette hargne pour le développement du continent. Il est Titulaire d’une maîtrise en sciences économiques et d’un DES en Finance et Banque (DESFB). Et aussi ancien étudiant du Centre Ouest-africain de formation et d’études bancaires (Cofeb). Plus tard il entamera sa carrière à Lomé auprès de la Banque ouest-africaine de développement (Boad), où il a connu une rapide progression. Quoi de plus normal pour un jeune diplômé ambitieux et épris de succès.
Débutant en avril 1978 à la BOAD, il commence comme Chef de division au sein de cette institution. Il sera nommé secrétaire général délégué du Fonds Gari, le Fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l’Ouest. Défenseur du développement par le secteur privé, il participe à la création de Cauris Investissement SA, une société de capital-risque à vocation sous régionale dont l’activité couvre les huit États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).
Ces dernières années, il a dirigé la BOAD sous le couvert du renforcement de la capacité d’intervention de la banque à travers une augmentation de capital de 500 millions de dollars qui lui donnera de l’envergure.
Parmi les projets à son actif depuis qu’il est à la tête de la banque l’on peut citer :
- L’interconnexion électrique Mali-Côte d’Ivoire de la société Energie du Mali (EDM) ;
- L’électrification des localités de Bakel, Selibaly et Goureye, au Sénégal, de la Société de Gestion de l’Energie de Manantali (SOGEM) ;
- L’extension des capacités de la centrale thermique de CIPREL SA en Côte d’Ivoire (CIPREL IV A), ou encore l’extension en cycle combiné des capacités de production de la centrale thermique d’Azito par la société Azito Energie SA en Côte d’Ivoire. Avec la gestion du FDE assurée par la BOAD. A ce titre, le fonds bénéficie des principes de gouvernance de la BOAD.
Et se confiant à propos de la stratégie de la banque sur les prochaines années , M. Christian Adovelande expliquait que lors de la célébration des festivités des 40 ans de la banque, l’un des thèmes de réflexion portait sur l’économie verte. Preuve que la finance climat occupe dorénavant une place de choix dans la stratégie environnementale 2015-2019 de la banque. Toute chose qui démontre la vision et le caractère prévisible de l’homme à la tête de cette institution.

Balguissa Sawadogo
Ecodafrik

Aller en haut