mardi 20 octobre 2020
Accueil / Développement / Pour l’organisation, en Tunisie, des premières assises du commerce équitable panafricain

Pour l’organisation, en Tunisie, des premières assises du commerce équitable panafricain

Pour l’organisation, en Tunisie, des premières assises du commerce équitable panafricain

Après la réussite de son initiative de commerce équitable en Tunisie avec le projet Souk El Kahina, une coopérative des consommateurs responsables, et l’organisation de la 1ère et de la 2e conférence tunisienne sur le commerce équitable sous l’égide du ministère de l’Agriculture, l’auteur œuvre pour le lancement d’un réseau africain de commerce équitable de tourisme solidaire.

Depuis l’annonce de l’organisation du 18e Sommet de la Francophonie en Tunisie, l’idée de l’organisation des premières assises du commerce équitable panafricain a été lancée et soutenue par différents acteurs de l’économie sociale et solidaire et du commerce équitable en Tunisie dont la Plateforme tunisienne de l’économie sociale et solidaire (PLATESS) et la Coopérative commerciale des consommateurs responsables (CCCR).

Le commerce équitable comme modèle de développement alternatif

Il est à noter que l’Agence Française de Développement (AFD) soutient depuis quelques années différentes initiatives de promotion du commerce équitable un peu partout dans le monde et en particulier en Tunisie avec le projet Souk El Kahina porté par l’ONG Enda interarabe, en Afrique de l’Ouest avec le projet Equité qui touche les pays de la région et vient d’être prolongé pour 5 nouvelles années, au Liban à travers le projet CCFD- TS ainsi que de nombreux autres.

Depuis son émergence en tant que modèle de développement alternatif, le commerce équitable était orienté sud-nord (production dans les pays du sud et commercialisation dans les pays du nord), or, commencent à émerger, depuis quelques années, de nombreuses initiatives de commerce équitable nord-nord et sud-sud.

Vers la création d’une Plateforme africaine du commerce équitable et du tourisme solidaire

Il est ainsi proposé par de nombreux acteurs de la société civile tunisienne de profiter du prochain Sommet de la Francophonie pour organiser un atelier de réflexion autour du lancement d’une Plateforme africaine du commerce équitable et du tourisme solidaire dont l’objectif serait bien sûr la promotion du commerce équitable et du tourisme solidaire entre les différents pays africains à travers 3 principales activités :

•la mise en relation entre les différents acteurs de ces secteurs économiques dans les différents pays africains (francophones pour commencer) en vue de développer, de façon collaborative, des stratégies et des projets pour la promotion du commerce équitable et du tourisme solidaire panafricains;

•la création d’une plateforme virtuelle de e-commerce des produits et services labellisés «Commerce Equitable» et «Tourisme solidaire» entre les consommateurs de ces différents pays;

•la création d’un réseau de points de vente physiques associatifs et de sensibilisation des consommateurs responsables dans chacun de ces pays;

•le développement de labels de commerce équitable et de tourisme solidaire basés sur les besoins et attentes des producteurs du sud et non-pas sur ceux des consommateurs au nord.

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), à travers sa secrétaire générale Louise Mushikiwabo, a été sollicitée pour prévoir un atelier de coordination entre les représentants des délégations des pays africains francophone en marge du 18e Sommet de la Francophonie qui devrait avoir lieu à Djerba au cours de l’année 2021 et un courrier devrait être transmis à son excellence l’ambassadeur de France en Tunisie dans les jours qui suivent.

* Ingénieur en industries agroalimentaires, consultant en innovation sociale dans les secteurs agricole et agroalimentaire.

kapitalis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut