Accueil / Finances / Pour Mohamed El Kettani, « il faut absolument relancer la demande des …

Pour Mohamed El Kettani, « il faut absolument relancer la demande des …

Pour Mohamed El Kettani, « il faut absolument relancer la demande des …

Pour Mohamed El Kettani, « il faut absolument relancer la demande des crédits » au Maroc

Mohamed El Kettani, le président directeur général du groupe marocain Attijariwafa Bank, estime qu’il faudrait absolument « relancer la demande des crédits » au sein de l’économie marocaine. Pour y faire, le groupe a adopté une politique de proximité. « Nos agences bancaires partent vers les marchés pour relancer la demande de crédit. Chaque jour, une dizaine de villes sont sillonnées à travers nos caravanes. »

L’autre stratégie d’Attijariwafa est de capter les petites et moyennes entreprises. Selon une information rapportée par le magazine marocain Challenge, le groupe a indiqué avoir mis de côté une enveloppe de 5 milliards de dirhams, pour financer un total de 20 000 PME en 2015. « Nous donnons des réponses instantanées sur les dossiers de crédit notamment pour les PME-TPE » a fait savoir son PDG.

La banque envisage par ailleurs de poursuivre son expansion africaine. Dans ce sens, elle annonce l’ouverture de nouvelles filiales au Benin, au Tchad et aussi au Cameroun, où elle est déjà actionnaire de la Société Camerounaise de Banques. Au premier semestre 2015, les bénéfices nets consolidés du groupe ont atteint 2,3 milliards de dirhams en hausse de 2,2%.

Attijariwafa Bank possède une marge de liquidités qui semble confortable. Pour la période de référence, il ressort que l’encours de ses sollicitations aux autres établissements de crédit affiche un niveau consolidé en repli à 35,3 milliards de dirhams, contre 41 milliards de dirhams au 31 décembre 2012. Dans le même temps, le groupe a vu se replier le volume des titres de créances émis à 12,2 milliards de dirhams, contre 14,2 milliards dirhams en 2013.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut