Accueil / Mines & Energies / Premiers détails sur la découverte d’une nouvelle variété de nickel rare au Nigéria

Premiers détails sur la découverte d’une nouvelle variété de nickel rare au Nigéria

Premiers détails sur la découverte d’une nouvelle variété de nickel rare au Nigéria

Hugh Matheson Morgan (photo), vétéran de l’industrie minière et ancien CEO de la compagnie australienne Western Mining Corporation, a levé le voile sur la «mystérieuse» découverte d’une variété de nickel rare au Nigéria. L’homme d’affaires a donné les premiers détails publics depuis la découverte du gisement dénommé Titan, situé au nord-est d’Abuja.

«Ce qui rend ce nickel si unique est sa genèse, laquelle genèse nous croyons, n’a jamais été mentionnée auparavant. Il n’y a pas de gisement de ce genre ailleurs dans le monde », déclare M. Morgan, qui explique que le projet a le potentiel d’être développé en un gisement de classe mondiale de nickel lucratif.

«Nous ne connaissons pas encore son étendue. Le contexte géologique est très encourageant. Les premiers tests nous ont immédiatement confortés dans notre idée que ce que nous avions était très spécial », ajoute-t-il.

Selon lui, ce qui rend ce gisement si rare et inhabituel est le fait que le métal de nickel est formé dans de petites boules (0,1 à 5 mm de diamètre), ce qui est différent des traditionnelles découvertes qui ont besoin d’être filtrées et raffinées pour extraire la matière. Les boules sont dures et faiblement ferromagnétiques et leurs couleurs varient du vif argent et du doré au gris foncé métallisé.

Par ailleurs, il a souligné que l’exploration du gisement a commencé en 2015 alors que la découverte avait eu lieu quelques années auparavant, et que des travaux sont en train d’être menés pour comprendre la genèse des boules. La société travaille en étroite collaboration avec le gouvernement nigérian afin que le projet atteigne son plein potentiel.

Alors que les revenus pétroliers de la désormais deuxième économie africaine s’effondrent, le pays envisage toutes les possibilités pour se sortir de ce marasme. Dans sa tentative de diversification de son économie, le secteur minier pourrait lui être d’une grande aide et cette nouvelle découverte ne saurait être plus opportune.

 

 

 

Louis-Nino Kansoun / agence ecofin

Aller en haut