vendredi 25 septembre 2020
Accueil / Développement / Prix Abdoulaye Fadiga édition 2020: Chercheurs en économie, à vos marques !

Prix Abdoulaye Fadiga édition 2020: Chercheurs en économie, à vos marques !

Prix Abdoulaye Fadiga édition 2020: Chercheurs en économie, à vos marques !

L’édition 2020 du « Prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique » est ouverte aux chercheurs en économie de moins de 45 ans.

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a lancé un appel à candidatures pour l’édition 2020 du « Prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique ». Jusqu’au 31 juillet 2020, les chercheurs dans le domaine économique âgés de moins de 45 ans au 31 décembre 2020 et ressortissants de l’un des huit Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), résidant ou non sur le territoire de l’Union, peuvent y postuler.
D’une valeur de 10 millions de francs Cfa, ce prix institué depuis 2008 récompense un travail de recherche original portant sur un sujet d’ordre économique, monétaire ou financier présentant un intérêt scientifique certain pour les Etats membres de l’Union à savoir Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo, et pour la Banque centrale.
Cadre d’émulation pour les chercheurs, le Prix Abdoulaye Fadiga vise à favoriser l’émergence de travaux de recherche de qualité sur la formulation et la mise en œuvre de politiques économiques pertinentes pour le développement desdits Etats ainsi que la prise en charge, par les milieux scientifiques nationaux et internationaux, des questions relatives à une meilleure connaissance des économies de l’Union.
Pour cette édition, mentionne le communiqué de la Bceao rendu public à cet effet, les thèmes des articles à soumettre devront traiter des problématiques claires avec une revue de littérature suffisamment documentée. Ils peuvent prendre en compte l’analyse du secteur financier et monétaire, à travers l’identification de ses caractéristiques principales et sa contribution au développement économique et social des Etats membres de l’Union.

Sujets

L’analyse peut porter notamment sur la politique monétaire de l’Union et ses mécanismes de transmission, le marché du crédit, le financement de l’activité économique, les liens entre le secteur financier et le reste de l’économie ainsi que sur les perspectives de développement du secteur financier et son impact sur les économies de l’Union, précise le communiqué.
Le travail de recherche (ou étude) peut être personnel ou avoir été élaboré par une équipe. L’article du chercheur, rédigé en français ou en portugais, peut également traiter de questions macroéconomiques relatives aux finances publiques, à l’endettement public et à la coordination entre politiques monétaire et budgétaire. Peuvent aussi faire acte de candidature les chercheurs dont les articles portent sur des préoccupations relatives à l’intégration économique régionale, l’évaluation des contraintes liées aux chocs exogènes, l’analyse de questions relatives à l’emploi, à la croissance économique et à la stabilité des prix dans les pays en développement.

lanationbenin.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut