Accueil / Développement / Projet de promotion de la production maraîchère au Sanmatenga…

Projet de promotion de la production maraîchère au Sanmatenga…

Projet de promotion de la production maraîchère au Sanmatenga…

Projet de promotion de la production maraîchère au Sanmatenga et en Oubritenga : une auto évaluation des activités faite par l’ONG APIL et les bénéficiaires à Ziniaré.

Une auto évaluation des activités faite par l’ONG APIL et les bénéficiaires à Ziniaré

L’ONG Action pour la promotion des initiatives locales (APIL) a organisé une auto évaluation des activités de son projet de promotion de la production maraîchère, vendredi 24 Avril 2015 à Ziniaré. L’objectif visé était de dresser l’état des lieux des réalisations du projet en faisant un lien avec les changements opérés tout en permettant aux maraichers d’apprécier les acquis du moment et par la suite faire des propositions d’amélioration pour les actions futures.

Activité pratiquée par la population en saison sèche, le maraîchage est devenu une réelle alternative dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté. C’est pourquoi, dans le but d’accompagner les populations vulnérables et faciliter leur accès aux facteurs de production, l’ONG Action pour la promotion des initiatives locales (APIL) a initié un projet de promotion de la production maraîchère dans 15 villages de quatre communes des provinces du Sanmatenga et de l’Oubritenga. Développé depuis 2008, ce projet a pour objectif d’accompagner les organisations de producteurs maraichers pour le renforcement de leur capacité institutionnelle, technique et stratégique afin de les rendre autonomes dans la gestion de leurs exploitations familiales. Pour ce faire, d’énormes moyens ont été mobilisés pour le renforcement des capacités de ces acteurs, l’appui en équipement et la mise en place de cadres pour l’accomplissement des missions des unions. Pour le nouveau programme triennal 2014-2016, l’ONG – APIL entend privilégier les ateliers de réflexion et de concertations, les actions de plaidoyers et les voyages d’échanges et de prospection à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, un plan annuel d’activités a été élaboré pour 2014 suivi la mise en œuvre de cette feuille de route annuelle. Etant donc au terme de la première année d’exécution, APIL et ses bénéficiaires ont décidé de s’auto évaluer afin de tirer les enseignements constructifs pour la suite du programme.

Au cours donc des travaux, les participants ont dressé le bilan des réalisations de la première année d’exécution du projet, analysé les résultats physiques en rapport avec les prévisions et les changements les plus significatifs constatés. Ils ont ensuite identifié les difficultés rencontrées et les défis à relever. Ce qui leur a permis de mieux analyser les causes des succès, d’échecs et des insuffisances du projet mais aussi analyser la cohérence, l’utilité et l’efficacité de l’intervention et repérer les causes éventuelles de succès et de dysfonctionnement susceptibles d’affecter son bien-fondé. Les travaux de groupe ont été l’occasion pour eux d’apprécier, à travers les constats, les opportunités du moment, les forces motrices et les freins probables aux changements prévisionnels. Les producteurs maraîchers ont également fait des proposition d’amélioration des activités du projet. Ce projet a permis de former une vingtaine de producteurs relais, la construction des sièges des unions de Kaya et de Zitenga, d’accroître le nombre de producteurs maraîchers de 950 à 1130 et d’accroître la superficie emblavée de 25,5 ha à 39,5 ha. Il a également permis la dynamisation de 8 périmètres irrigués et de récupérer 42 ha de terre dégradée. Ce qui a permis au cours de l’année 2014, une production totale de 990,25 tonnes de produits maraîchers. Dans le domaine de la commercialisation, des commissions de vente ont été mises en place sur trois périmètres et les maraîchers ont pu participer à trois foires locales de produits maraîchers. Les producteurs ont été dotés d’équipements et de matériels pour les activités de conservation des eaux et des sols et de défense de restauration des sols. Toutes ces actions contribuent à l’accroissement de la production maraîchère pour le bien-être des producteurs maraîchers bénéficiaires de ce projet.

Abdias Cyprien SAWADOGO
aib.bf

Aller en haut