Accueil / Finances / Qatar: la QNB assure être «sécurisée» après un piratage informatique

Qatar: la QNB assure être «sécurisée» après un piratage informatique

Qatar: la QNB assure être «sécurisée» après un piratage informatique

La Qatar National Bank (QNB) a affirmé dimanche que son système informatique était “totalement sécurisé” après une cyberattaque qui aurait exposé les noms et mots de passe de nombre de ses clients.

Dans un communiqué diffusé sur son site, la banque a indiqué que l’attaque informatique n’avait pas eu d’”impact financier” sur ses clients, mais a admis, pour la première fois, que ses clients au Qatar étaient visés.

Une équipe de techniciens de la QNB a relevé “une activité anormale” dans son système, “qui a été immédiatement notifiée aux autorités compétentes”, ajoute le communiqué.

“Des mesures ont été prises immédiatement et nos systèmes (informatiques) sont totalement sécurisés et opérationnels. L’attaque n’a visé qu’une partie de la base de nos clients au Qatar”, a souligné la banque.

Selon les médias qui avaient révélé l’affaire de piratage, 1.4 GB de documents ont été publiés anonymement sur la toile. Parmi eux figurent les détails bancaires de plusieurs journalistes travaillant pour la télévision du Qatar Al-Jazeera.

D’autres données divulguées détaillent les opérations bancaires de certaines agences de renseignement locales et étrangères, avaient indiqué des médias, dont le site web Doha News.

La banque a indiqué dimanche que certaines informations avaient été recueillies de “sources non-QNB, comme les données personnelles sur les réseaux sociaux”.

“Nous pensons que la nature de l’incident était, sur le fond, une tentative de nuire à la réputation du groupe QNB et non une attaque visant spécifiquement nos clients”, dont les comptes “sont “sécurisés”, a ajouté la banque.

La QNB est l’une des plus grandes banques du Moyen-Orient. En avril, elle a annoncé un bénéfice en hausse de 7% à 800 millions de dollars au premier trimestre de cette année en dépit de l’impact de l’effondrement des cours du brut dans le monde.

afp/20minutes.fr

Aller en haut