Accueil / Mines & Energies / Qui veut pousser Petrofac à quitter la Tunisie ?

Qui veut pousser Petrofac à quitter la Tunisie ?

Qui veut pousser Petrofac à quitter la Tunisie ?

Décidément, le feuilleton des blocages de l’activité de la société Pétrolière de prospection et d’exploitation énergétique Petrofac à Kerkennah n’est pas près de finir. Face à la passivité étonnante des autorités qui ont perdu le contrôle de la situation parce qu’elles refusent d’appliquer la loi sous prétexte qu’elles veulent éviter les tensions dans cette île « chaude », tous ceux qui ont des revendications à Kerkennah n’hésitent pas à bloquer la production de Petrofac.

Après le fameux blocage qui a duré de janvier à septembre 2016, certains ont cru que le calvaire de la société et les pertes de l’Etat sont finis surtout que le gouvernement a cédé à toutes les revendications des protestataires.

Néanmoins, la réalité a été tout autre, puisque les camions de la société remplis de condensat (liquide de gaz très inflammable) ont été empêchés de quitter Kerkennah à 17 reprises entre le mois de septembre et le 14 décembre 2016.

Le comble c’est que depuis cette date, la société est totalement à l’arrêt, et ce, malgré la venue de son directeur exécutif, Aymen Asfari, qui a fait le déplacement depuis Londres pour rencontrer Youssef Chahed et débloquer cette situation inquiétante.

Or le fait qu’aucune mesure n’ait été prise pour mettre fin à ce cirque, qui engendre une perte journalière de l’ordre de 200 mille dinars pour la société et pour l’Etat actionnaire, qui doit en plus importer du gaz d’Algérie pour compenser les quantités non produites par Petrofac, laisse la porte ouverte à de nombreuses spéculations et rumeurs des plus folles.

Certains n’hésitent pas en effet à avancer qu’en laissant faire et qu’en pourrissant la situation, certaines parties veulent à tout prix pousser Petrofac à abandonner ses activités et à quitter la Tunisie pour la remplacer dans l’exploitation des puits Chergui à Kerkennah par une autre compagnie plus « proche ».

espacemanager.com

Aller en haut