Accueil / Mines & Energies / Randgold fait le point de ses ressources et réserves d’or de l’année 2015

Randgold fait le point de ses ressources et réserves d’or de l’année 2015

Randgold fait le point de ses ressources et réserves d’or de l’année 2015

La compagnie aurifère, Randgold Resources, a réalisé, en 2015, une production annuelle record de 1,2 million d’onces, une amélioration de 6% par rapport à l’année précédente, tout en réduisant les coûts par once de 3%, soit 679 $. Le total de ses réserves a été estimé à 14,6 millions d’onces et aucun changement dans la qualité n’a été noté. Cette amélioration a stimulé l’encaisse de 158%, la faisant passer à 213,4 millions $ mais avec la baisse du cours de l’or, le bénéfice a diminué, passant de 271,1 millions $ à 212,8 millions $.

« En veillant à ce que nos activités soient axées sur des rendements réels et des flux de trésorerie seuils, nous avons obtenu un plan d’affaires consolidé rentable, pour au moins dix ans, à une production annuelle de plus de 1 million d’onces, sur la base de nos réserves existantes », a commenté Mark Bristow (photo), le CEO de la compagnie.Ces bons résultats sont dus aux diverses activités minières de la société.

En effet, au Mali, le total des ressources minérales à la mine d’or de Loulo a connu une hausse de 5%, suite à l’augmentation de 600 000 onces dans les ressources souterraines de Gara, due au forage réalisé à Gara du Sud. A la mine Yalea, le total des réserves de minerai a diminué de 4%, passant à 4,7 millions d’onces à une teneur de 4,6 g/t. La mine voisine de Gounkoto a, elle, révélé un total des réserves de minerai supérieur à 3 millions d’onces avec une augmentation de 8% de la teneur suite à une actualisation de l’étude de faisabilité du projet. La réserve souterraine a, quant à elle, augmenté à 1,1 million d’onces à une teneur de 7,2 g/t.

En outre, à la mine de Kibali, en RD Congo, les réserves totales ont diminué, passant de 11 millions d’onces à 4,1 g / t, en 2014, à 10,6 millions d’onces à 4,1 g / t.

En Côte d’Ivoire, les ressources et les réserves de la mine Tongon ont légèrement diminué, avec le remplacement partiel du cours de contrôle de qualité de pointe de forage dans le puits.

La société britannique a annoncé en février dernier son intention d’ajouter des gisements à prix cassés à ses actifs.

Louis-Nino Kansoun
agenceecofin.com

Aller en haut