vendredi 25 septembre 2020
Accueil / Finances / Rareté des devises : Les patrons font bloc derrière la BEAC

Rareté des devises : Les patrons font bloc derrière la BEAC

Rareté des devises : Les patrons font bloc derrière la BEAC

Prenant acte des mesures d’assouplissement prises par la BEAC dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation des changes, les patrons d’Afrique centrale, réunis le 30 juillet dernier à Douala, ont indiqué que ces directives vont dans la bonne direction et traduisent la volonté d’un retour rapide à la normale dans l’exécution des transferts.

Cependant, ils ont souhaité que la BEAC entende, au préalable, les préoccupations des pétroliers et des miniers avant l’application stricte de cette mesure censée entrer en vigueur le 1er septembre prochain.

Face à la situation économique difficile que traversent les pays de la Cemac en raison de la chute des cours du pétrole et de l’effondrement des cours des autres matières premières, et qui se manifeste par une aggravation des déficits des balances des paiements nationales et une diminution importante des réserves de change, les représentants des organisations patronales membres de I’Union des patronats centrale (Unipace) se sont réunis le 30 juillet 2019 en assemblée générale extraordinaire au siège du Gicam à Douala, au Cameroun.

Les travaux présidés par Célestin Tawamba, président de I’Unipace, ont regroupé la Confédération patronale gabonaise (CPG) représentée par son président Alain Bâ Oumar, le Conseil national du patronat tchadien (CNPT), le groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), l’Union patronale et interprofessionnelle du Congo (Unicongo) et le groupement interprofessionnel de Centrafique (Gica).

Maxime Serge MIHINDOU
union.sonapresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut