Accueil / Bourse / Rassurée par la Fed, Wall Street finit en hausse

Rassurée par la Fed, Wall Street finit en hausse

Rassurée par la Fed, Wall Street finit en hausse

Wall Street a monté jeudi, puisant dans une publication de la Réserve fédérale (Fed), peu empressée à relever ses taux, l’énergie pour poursuivre la hausse engagée depuis le début du mois: le Dow Jones a pris 0,82% et le Nasdaq 0,41%.

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 138,46 points à 17.050,75 points, enregistrant sa cinquième séance consécutive de hausse, et le Nasdaq, à dominante technologique, 19,64 points à 4.810,79 points.

Particulièrement surveillé par les investisseurs, l’indice élargi S&P 500 a avancé de 0,88%, soit 17,60 points, à 2.013,43 points.

La hausse de Wall Street, où le Dow Jones a pris près de 5% depuis le début du mois, est “très impressionnante”, a estimé Chris Low, de FTN Financial, estimant que les marchés mondiaux avaient profité de la réouverture sans dommages des marchés chinois après une semaine de vacances.

“Aux Etats-Unis, on a pris connaissance des minutes de la Réserve fédérale, et elles ne laissent certainement pas penser qu’elle compte relever bientôt ses taux d’intérêts”, a ajouté M. Low.

Ces “minutes” désignent le compte-rendu des débats tenus au sein de la banque centrale américaine lors de sa dernière réunion de politique monétaire, à la mi-septembre, à l’issue de laquelle elle avait renoncé à relever ses taux, actuellement presque nuls, et, donc, à commencer à retirer son soutien actuel à l’économie.

Alors que les investisseurs essaient de deviner si la Fed va vraiment prendre une telle mesure avant la fin de l’année, comme elle dit officiellement le prévoir, les minutes publiées jeudi n’ont pas semblé aller dans ce sens, puisque ses responsables y apparaissent soucieux des effets aux Etats-Unis du ralentissement de l’économie internationale.

Pour le reste, “par rapport à l’actualité du jour, je n’ai rien vu de particulièrement marquant”, a reconnu Bill Lynch de Hinsdale Associates, notant toutefois une chute plus forte que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Il a remarqué que la semaine avait pour le moment été peu chargée en résultats d’entreprises, le géant de l’aluminium Alcoa (+0,64% à 11,01 dollars) devant donner après la clôture le signal officieux de départ pour les grands groupes au titre du troisième trimestre.

- Fusions et acquisitions -

Parmi les valeurs, EMC, qui assure du stockage de données, s’est adjugé 4,70% à 27,18 dollars après un article du Wall Street Journal faisant état de négociations en vue de son acquisition, totale ou partielle, par le géant de l’informatique Dell, qui n’est pas côté.

Egalement dans les fusions et acquisitions, le fonds immobilier Biomed Realty, spécialisé dans une clientèle scientifique, a bondi de 8,62% à 23,45 dollars après l’annonce de son rachat pour huit milliards de dollars par le fonds Blackstone, qui a reculé de 1,99% à 34,01 dollars.

Le constructeur automobile Fiat Chrysler (FCA) a gagné 4,59% à 15,50 dollars après la conclusion d’un nouvel accord avec le syndicat du secteur automobile américain UAW, dans la nuit de mercredi à jeudi. Cet accord doit encore être soumis au vote des adhérents.

L’électricien Talen Energy a avancé de 1,91% à 10,68 dollars après l’annonce de la cession de trois centrales électriques pour 1,51 milliard de dollars, dont la plus importante à l’opérateur d’oléoducs canadien TransCanada.

L’éditeur Journal Media Group, qui possède une quinzaine de journaux locaux aux Etats-Unis, s’est envolé de 44,10% à 11,96 dollars après l’annonce de son acquisition pour 280 millions de dollars par le groupe Gannett, propriétaire du quotidien USA Today, qui a pris 1,74% à 15,20 dollars.

Dans les baisses notables, la chaîne de restauration rapide Domino’s Pizza a perdu 4,99% à 102,64 dollars après avoir fait état d’un bénéfice trimestriel en hausse mais jugé décevant par les investisseurs.

Le marché obligataire reculait. Vers 20H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans montait à 2,099% contre 2,064% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,937% contre 2,894% auparavant.
NasdaqNyse

AFP/lexpansion.lexpress.fr

Aller en haut