Accueil / Finances / RDC : la Banque mondiale accorde 27 millions $ pour financer la lutte contre la nouvelle flambée d’Ebola

RDC : la Banque mondiale accorde 27 millions $ pour financer la lutte contre la nouvelle flambée d’Ebola

RDC : la Banque mondiale accorde 27 millions $ pour financer la lutte contre la nouvelle flambée d’Ebola

La Banque mondiale a approuvé le mardi 22 mai, un appui financier d’un montant total de 27 millions $ en faveur de la République démocratique du Congo (RDC) en vue de renforcer la lutte face à une nouvelle flambée d’épidémie Ebola dans le pays.

Ce financement accordé par le biais du nouveau Mécanisme de financement d’urgence en cas de pandémie (PEF) est constitué d’une part, d’un don de 12 millions $ qui sera effectué à travers le guichet de liquidités de ce mécanisme, et d’autre part, par la réaffectation de l’intégralité des 15 millions $ prévus sur trois ans par la Banque mondiale pour investir dans la veille sanitaire en RDC.

Par ailleurs, le Groupe de la Banque mondiale a activé le recours à l’élément de riposte d’urgence conditionnelle inclus dans le Projet d’appui au système de santé de la RDC pour permettre au gouvernement d’avoir accès, au besoin, à 80 millions $ supplémentaires de crédits de l’IDA.

A noter que cet appui constitue la toute première opération financière du PEF conçu par le Groupe de la Banque mondiale en collaboration avec l’Allemagne, le Japon, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires du secteur privé. Le PEF est opérationnel depuis juillet 2017 et inclut un guichet d’assurance et un guichet de liquidités.

Rappelons que pour faire face à une nouvelle flambée de d’épidémie ayant déjà causé 27 décès en RDC, un plan de riposte d’une durée de trois mois, a été établi. Il se chiffre à 56,8 millions $. Ce montant est intégralement mobilisé en seulement deux jours par le gouvernement de la RDC et les partenaires internationaux, précise un communiqué de la Banque mondiale, ajoutant que c’est la première fois qu’une somme aussi importante a pu être mobilisée aussi vite face à une grave flambée épidémique.

Borgia Kobri
agenceecofin

Aller en haut