Accueil / Développement / RDC : Pullman ouvre le Kinshasa Grand Hôtel

RDC : Pullman ouvre le Kinshasa Grand Hôtel

RDC : Pullman ouvre le Kinshasa Grand Hôtel

Pullman, l’enseigne internationale du groupe Accor, annonce l’ouverture du Pullman Kinshasa, première unité hôtelière de la marque en République démocratique du Congo et cinquième en Afrique.

Après le Maroc, la Côte d’Ivoire et le Sénégal, la marque hôtelière Pullman s’installe en République démocratique du Congo. Ouverte en 1971, cette unité hôtelière de Kinshasa est, depuis 2011, une propriété de « Grands Hôtels du Congo», une société détenue à parts égales par la holding de droit luxembourgeois African Hospitality et l’Etat de la République démocratique du Congo. L’établissement est géré par le groupe Accor depuis octobre 2014. Après sa rénovation, cet hôtel 5 étoiles a ouvert ses portes, sous enseigne Pullman, et devient le Pullman Kinshasa Grand Hôtel.

Le Pullman Kinshasa Grand Hôtel est situé dans la commune de Gombe, centre administratif et diplomatique de la capitale. L’hôtel offre plus de 1 500 m2 d’espaces modulables avec des vues sur le fleuve Congo ainsi qu’un accès rapide à l’aéroport international de N’Djili. « L’aile historique a été totalement rénovée et propose 190 chambres dont 24 suites, 3 restaurants, 3 bars, 5 salles de réunions… », précise un communiqué de Pullman.

En 2013 et 2014, le réseau Pullman a connu une accélération de sa croissance, notamment avec des ouvertures dans de grandes capitales comme Londres, Bruxelles, Bangkok, Jakarta, Shanghaï ou Sydney. En Afrique, la marque est déjà présente en Côte d’Ivoire, au Maroc, au Sénégal. « Déjà présent dans 17 pays d’Afrique et en océan Indien avec 89 hôtels, Accor signe avec cette reprise du Grand Hôtel de Kinshasa sa volonté d’asseoir définitivement sa place de leader sur le continent Africain. La marque haut de gamme Pullman constitue un premier point d’ancrage idéal pour développer par la suite des hôtels sur les autres segments : moyen de gamme avec Novotel et Mercure, économique avec Ibis, le marché des «longs séjours » avec la marque Adagio Apart hôtel, et bien sûr, quand le marché le permet, le segment du luxe avec Sofitel », souligne Antoine Guego, directeur général Accor Afrique et océan Indien.

En 2014, outre le Pullman de Kinshasa, 2 autres contrats de management ont été signés sous l’enseigne Pullman dans des villes clés où Accor n’était pas encore présent : Nairobi et Addis-Abeba, 300 chambres chacun avec espaces meeting, banqueting et conférence. Dès 2015, il est également prévu des travaux de rénovation des hôtels Pullman Dakar et Abidjan.

Sanae Taleb
lesafriques.com

Aller en haut