Accueil / Développement / Renaissance Capital prévoit, dans les 2 ans, une appréciation de 20 à 30% du rand sud-africain face au dollar

Renaissance Capital prévoit, dans les 2 ans, une appréciation de 20 à 30% du rand sud-africain face au dollar

Renaissance Capital prévoit, dans les 2 ans, une appréciation de 20 à 30% du rand sud-africain face au dollar

Le rand sud-africain devrait enregistrer une appréciation allant de 20 à 30% face au dollar américain durant les deux prochaines années grâce notamment à la hausse attendue des flux d’investissements dans la nation arc-en-ciel, dans un contexte de rendements relativement élevés, a estimé la banque d’investissement Renaissance Capital, le 3 octobre.

«L’amélioration du déficit du compte courant, un facteur de risque pour les monnaies, est de bon augure pour le rand qui est actuellement la devise émergente la plus sous-évaluée après le peso mexicain et le bolivar vénézuélien», a déclaré Charles Robertson (photo), l’économiste en chef de Renaissance Capital.

«Nous nous attendons également à la hausse des flux d’investissements directs étrangers en Afrique du Sud. Vous pouvez déjà le constater à travers l’acquisition de SABMiller par AB Inbev. Cette transaction est en train d’être réalisée plutôt en actions, ce qui veut dire que l’Afrique du Sud est un endroit pas cher et où des actifs bon marché sont à prendre», a-t-il ajouté.

Le rand sud-africain s’est apprécié de 6,8 % face au dollar au troisième trimestre 2016 dans le sillage de l’achat de 2l,3 milliards de rands (1,6 milliards de dollars) d’obligations souveraines par des investisseurs étrangers, ce qui représente la meilleure performance parmi plus de 150 devises mondiales suivies par le groupe financier américain Bloomberg, spécialisé dans les services aux professionnels des marchés financiers et dans l’information économique.

Les prévisions de Renaissance Capital sont aux antipodes de celles de plusieurs autres banques d’investissement et firmes de conseil. Ainsi, la banque d’investissement japonaise Nomura International prévoit une dépréciation de 30% du rand sud-africain face au dollar d’ici un an, tandis que Bloomberg table sur une dépréciation de 6% de la monnaie sud-africaine sur les deux prochaines années, en raison notamment du risque de dégradation de la note souveraine du pays le plus industrialisé du continent, des incertitudes politiques et des bas prix des matières premières.

agenceecofin.com

Aller en haut