dimanche 24 janvier 2021
Accueil / Finances / République Centrafricaine : Le FMI note une « accélération de la croissance économique et une inflation maîtrisée »

République Centrafricaine : Le FMI note une « accélération de la croissance économique et une inflation maîtrisée »

République Centrafricaine : Le FMI note une « accélération de la croissance économique et une inflation maîtrisée »

Une délégation dirigée par Monsieur Édouard Martin du Fonds Monétaire International a séjourné en République Centrafricaine du 24 avril au 3 mai 2019, dans le cadre de la sixième et dernière revue du programme de réformes économiques de la République centrafricaine soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC). Il ressort des principales conclusions de la mission, que les résultats macro-économiques en RCA restent favorables avec une accélération de la croissance économique et une inflation maîtrisée.

Les résultats macroéconomiques en RCA restent favorables indique le rapport de fin de mission. La croissance économique est estimée à environ 4% en 2018 et devrait atteindre 4½% en 2019. L’inflation était maîtrisée à 1,6% en 2018 et devrait rester contenue. Le déficit du compte courant (hors dons) passerait d’environ 12% en 2018 à environ 11% en 2019. Le secteur bancaire reste amplement capitalisé et liquide, la part des créances douteuses diminuant sensiblement du fait du remboursement de ses arriérés commerciaux par le gouvernement. Ces perspectives économiques font l’objet de risques substantiels à la baisse du fait de la situation sécuritaire volatile et de la hausse des prix du pétrole, et à la hausse en liaison avec la mise en œuvre de l’accord de paix.

Au sortir de cette mission, il a été recommandé aux autorités centrafricaines, l’intégration des taxes parafiscales dans le compte unique du Trésor. La mise en œuvre de l’élimination prévue des taxes et des redevances sans justification économique pour soutenir le développement du secteur privé, le renforcement de la gestion des dépenses publiques afin de promouvoir la transparence et la bonne gouvernance sont inscrites au titre des recommandations.

Les autorités ont demandé une mission diagnostique du FMI sur la gouvernance et ont confirmé leur volonté de limiter les emprunts, y compris les prêts concessionnels, afin de préserver la viabilité de la dette révèle le rapport de fin de mission.

La mise en œuvre du programme soutenu par la FEC en RCA expirera le 19 juillet 2019.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut