Accueil / Finances / Revalorisé ces derniers mois, le yuan chinois n’est plus sous-évalué, selon le FMI

Revalorisé ces derniers mois, le yuan chinois n’est plus sous-évalué, selon le FMI

Revalorisé ces derniers mois, le yuan chinois n’est plus sous-évalué, selon le FMI

Le yuan chinois n’est plus sous-évalué après son importante appréciation de ces derniers mois, a estimé le Fonds monétaire international (FMI) le 26 mai alors que l’empire du milieu cherche à accélérer l’internationalisation de sa monnaie.

«Alors que la sous-évaluation du renminbi était un facteur clé expliquant les grands déséquilibres du passé, notre estimation est désormais que son appréciation réelle et importante depuis un an, a porté le taux de change à un niveau qui n’est plus sous-évalué», a estimé l’institution multilatérale dans un rapport sur l’économie chinoise.

Le FMI a cependant appelé Pékin «à accélérer les mesures pour rendre plus flexible la convertibilité du yuan» et à adopter «d’ici à deux ou trois ans un système de changes flottant effectif». Le renminbi ne peut encore fluctuer qu’au sein d’une étroite fourchette autour d’un niveau de référence fixé par la banque centrale (PBOC). Cette fourchette a certes été élargie l’an dernier mais l’on reste loin d’une complète convertibilité. Or la libéralisation du marché des changes «est une exigence cruciale pour une économie majeure qui intègre à grands pas les marchés financiers mondiaux», a insisté le FMI.

Les Etats-Unis ont toujours estimé que le yuan était nettement sous-évalué pour favoriser les exportations chinoises, même si Washington a souligné récemment les progrès réalisés avec une appréciation de 30% depuis 2010 de la monnaie chinoise.

La nouvelle position du FMI sur le yuan pourrait conforter l’ambition de Pékin d’internationaliser le yuan. Le gouvernement chinois souhaite notamment que le renminbi soit inclus dans le panier des monnaies de réserve du FMI.

Ce changement de la position du FMI intervient alors que la Chine s’active à mettre en place la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures et la Banque des Brics, des institutions multilatérales visant à redessiner l’architecture financière mondiale établie par les accords de Bretton Woods.

agenceecofin.com

Aller en haut