mercredi 03 mars 2021
Accueil / Mines & Energies / Roxgold peaufine son nouveau hub ouest-africain à Abidjan

Roxgold peaufine son nouveau hub ouest-africain à Abidjan

Roxgold peaufine son nouveau hub ouest-africain à Abidjan
Roxgold (CNW Group/Roxgold Inc.)

Avec le déménagement de son DG Afrique de l’Ouest de
Ouagadougou vers Abidjan et la nomination d’un directeur pays,
le producteur d’or canadien Roxgold fait de la Côte d’Ivoire le
centre de ses activités.
En ce mois de janvier, Eric Gratton, directeur général et des relations extérieures
en Afrique de l’Ouest de la société canadienne Roxgold, a été tout
particulièrement occupé par son installation en Côte d’Ivoire. Travaillant pour le
compte de ce producteur d’or depuis 2015 à Ouagadougou, après avoir exercé pour
le russe Nordgold, le suisse GlencoreXstrata et le canadien Semafo (Africa
Intelligence du 03/10/17), il vient de déménager à Abidjan du fait du
repositionnement stratégique de Roxgold.
En effet, si la société minière extrait de l’or depuis octobre 2016 sur la mine
burkinabè de Yaramoko – elle y a produit près de 134 000 onces en 2020 et y
poursuit des activités d’exploration -, elle a désormais pour cible prioritaire le
projet de Séguéla, situé à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Ayant obtenu son permis
d’exploitation pour le site le 9 décembre, Roxgold a entamé de premiers travaux
de développement en vue d’y lancer la production courant 2022. Le canadien
s’active aussi pour finaliser au plus vite l’étude de faisabilité du projet et ainsi
valider ou non les données indiquant que plus de 100 000 onces pourront être
produites par an à un coût de 749 dollars l’unité durant les huit premières années
de vie de la mine.
Pour piloter au mieux l’avancée de Séguéla et les études d’exploration sur d’autres
périmètres en Côte d’Ivoire, un directeur pays a été nommé le 1 janvier, Kouakou
Amédée N’Guessan. Depuis début 2020, ce géologue était intendant administratif
de la filiale ivoirienne de Roxgold, après avoir notamment travaillé pour
l’australien Newcrest Mining dans le pays. De plus, dès que Roxgold aura reçu le
document final du gouvernement ivoirien confirmant l’obtention de son permis d’exploitation pour Séguéla, le producteur d’or canadien se lancera dans la
création de la société opératrice du périmètre.

africaintelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut