Accueil / Tic & Telecoms / Rwanda : lancement d’une plateforme digitale dédiée au commerce international

Rwanda : lancement d’une plateforme digitale dédiée au commerce international

Rwanda : lancement d’une plateforme digitale dédiée au commerce international
L’Office rwandais des recettes (RRA) a lancé cette semaine un portail numérique pour permettre aux hommes d’affaires de disposer, en temps réel, d’informations sur le commerce international et réduire les délais des procédures liées aux activités de l’import-export.

Fini les lourdes procédures d’import et d’export au Rwanda. Depuis le 29 mars dernier, les opérateurs économiques peuvent désormais accéder, en temps réel, à toutes les informations relatives au commerce international via une nouvelle plateforme digitale. Selon Richard Tusabe, commissaire général du Rwanda Revenue Authority (RRA, Office rwandais des recettes), la mise en place de cette plateforme s’inscrit dans le cadre de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFT) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), dont le Rwanda est signataire.

«Ce portail vise à améliorer l’efficacité du commerce en provenance ou à destination du Rwanda, en réduisant respectivement de 47% et 91% les délais nécessaires pour importer et exporter les marchandises», a-t-il confié. Selon lui, via cette plateforme, les opérateurs peuvent rapidement (5 minutes au maximum) avoir accès à un guide présentant chacune des étapes des procédures du commerce, notamment les licences, les permis et le processus de dédouanement.

A chaque étape, le système montre le résultat de celle-ci, donne les coordonnées de la personne à qui s’adresser, donne accès aux documents et formulaires à remplir, indique le coût, explique l’utilité de la procédure en donnant accès à la justification légale, précise le temps d’attente et indique également le service concerné par une éventuelle plainte.

A en croire les autorités rwandaises, la numérisation de ces procédures, sur le plan national, s’inscrit dans le cadre d’un programme gouvernemental visant à rendre accessible l’ensemble des services gouvernementaux en ligne d’ici à 2024. «Le Rwanda envisage de fournir l’ensemble des services gouvernementaux en ligne d’ici 2024, pour améliorer les services, transactions et interactions du gouvernement avec les citoyens et les entreprises», avait annoncé le ministère rwandais des Technologies de l’information et de la communication.

Stimuler la perception des impôts

Pour la RRA, en mettant en place cette plateforme, l’objectif est aussi d’accroître l’assiette fiscale, faciliter la perception des impôts et lutter contre la corruption en limitant les contacts directs entre agents et opérateurs. «Un accès rapide et facile à l’information facilitera les affaires, le commerce international et augmentera les volumes des échanges commerciaux, ce qui stimulera à son tour la perception des impôts», a souligné Richard Tusabe.

D’après la RRA, le portail a mis en ligne plus de 680 documents commerciaux et 185 instruments juridiques. De plus, 80 fonctionnaires de différents services sont affectés à répondre en ligne aux préoccupations et doléances des usagers de la plateforme.

Pour réussir ce projet, le Rwanda a dû compter, entre autres, sur le soutien financier de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) à hauteur de 498 000 de dollars et sur son partenariat avec le Trademark East Africa (TMEA). «Ce portail rejoint les autres activités du TMEA avec le gouvernement du Rwanda, y compris le guichet unique électronique du Rwanda, le guichet unique à la frontière à Kagitumba, le travail sur les normes et le soutien aux femmes. En fin de compte, ces interventions créeront un environnement favorable aux entreprises au Rwanda, favorisant la création d’emplois et la réduction de la pauvrette », a déclaré la directrice de TradeMark East Africa au Rwanda.

afrique.latribune

Aller en haut