Accueil / Développement / RWANDA – Le Groupe VATEL ouvre un “campus” à Kigali…

RWANDA – Le Groupe VATEL ouvre un “campus” à Kigali…

RWANDA – Le Groupe VATEL  ouvre un “campus” à Kigali…

RWANDA – Le Groupe VATEL, leader mondial de l’Enseignement du Management de l’Hôtellerie-Tourisme, ouvre un “campus” à Kigali

La première école « VATEL » est créée à Paris, en 1981 par Alain SEBBAN, fils d’hôteliers à Lyon, qui rapidement impose sa propre théorie d’un enseignement basé sur le fait que « toute connaissance théorique doit immédiatement être vérifiée par une expérience pratique ». C’est donc naturellement, qu’Alain SEBBAN aborde l’apprentissage dans ses écoles en alternant maîtrise de la théorie universitaire, et l’expérience professionnelle. Ces établissements proposent des formations professionnelles de BAC+3 à BAC+5.

Après avoir consolidé sa position sur la France avec l’ouverture de plusieurs « campus », Alain SEBBAN à chercher à s’étendre sur l’International. A ce jour, le Groupe VATEL compte pas moins de 31 « campus » dans le monde et devient ainsi le 1er Groupe Mondial de l’Enseignement du Management en Hôtellerie-Tourisme.

« Vatel Kigali » sera la première école à être lancée en Afrique de l’Est. L’expansion du Groupe Vatel en Afrique ne va pas s’arrêter là, puisqu’il considère son campus de Kigali comme une étape à son expansion en Afrique Subsaharienne.

Renaud AZEMA, en charge de l’expansion du réseau VATEL en Afrique, a déclaré : «Partout où cela est possible, nous voulons donner aux étudiants la possibilité d’étudier au niveau local, tout en profitant d’un diplôme internationalement reconnu et le curriculum qui est conforme aux normes françaises (un diplôme certifié inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), et nous voulons que cela soit rentable pour nos étudiants ».

Ces derniers mois, le Rwanda vient d’accueillir quelques événements internationaux de renom, dont le « Sommet de l’Union Africaine ». La ville de Kigali est dotée d’une infrastructure hôtelière qui ne cesse de grandir, et les principales chaînes internationales sont présentes dans la capitale rwandaise.

Alors que les infrastructures hôtelières n’ont rien à envier à ce qui se fait de mieux dans le monde, les services à la clientèle méritent certainement des améliorations afin d’atteindre les compétences que les clients internationaux seraient en droit d’attendre.

Les enjeux sont de taille pour le Rwanda, qui se doit d’attirer de plus en plus une clientèle d’affaires, mais également touristique.

Nicole AMUKUNDE, jeune rwandaise qui dirigera le « campus » de Kigali s’explique : « le Rwanda, tout comme de nombreux autres pays d’Afrique orientale et australe, souffre du manque d’écoles nationales qui soient capables de former des gestionnaires et des cadres dans la gestion du tourisme, ainsi que dans la gestion de l’hôtellerie. Comme le font Vatel « Maurice » et « Madagascar », le but de Vatel « Kigali » est de former correctement les étudiants locaux pour devenir des responsables opérationnels, et dans l’avenir, les cadres supérieurs aptes à diriger les plus prestigieux établissements ».

L’expansion de Vatel en Afrique ne va pas s’arrêter là. Des pays tels que la Tanzanie et le Kenya ont déjà manifesté leur intérêt pour l’hébergement d’un « Campus Vatel » dans leur pays. Renaud AZEMA explore également des destinations comme le Botswana, la Namibie et l’Afrique du Sud.

Léon Nzabandora / newspress.fr

Aller en haut