Accueil / Auto & Transports / RWANDA: Les investissements dans le secteur aérien continuent

RWANDA: Les investissements dans le secteur aérien continuent

RWANDA: Les investissements dans le secteur aérien continuent

RWANDAIR déploie ses ailes vers de nouvelles destinations. Bientôt un premier vol vers l’Europe !

La Compagnie aérienne rwandaise négocie actuellement avec l’Autorité de l’Aviation Civile du Royaume-Uni, afin d’offrir à sa clientèle une nouvelle ligne qui reliera KIGALI à l’aéroport de GATWICK (LGW), situé à 45 kilomètres (30 minutes de train) au sud de la capitale londonienne. D’autres pourparlers sont en cours pour permettre à « Rwandair » de relier d’autres pays d’Europe et d’Asie Orientale.

Le mois dernier, la compagnie aérienne « Rwandair » a inauguré la commercialisation d’une nouvelle ligne vers COTONOU au Bénin (Afrique de l’Ouest). Actuellement, « Rwandair » offre 19 destinations dont, Nairobi, Entebbe, Mombasa, Bujumbura, Lusaka, Juba, Douala, Dar Es Salaam, Kilimandjaro, Johannesburg, Dubaï, Lagos, Libreville et Brazzaville. Il est également prévu de nouvelles lignes vers Conakry, Bamako et Dakar.
Depuis juin 2014, l’Association du Transport Aérien International a donné le feu vert à « Rwandair » pour voler partout dans le monde.

La compagnie pourra ainsi rivaliser avec les géants mondiaux, ce qu’elle semble déterminer à faire.
En dépit de la forte concurrence dans le secteur du transport aérien sur le continent, RWANDAIR est considéré comme la compagnie bénéficiant de la plus forte croissance en Afrique, desservant un nombre toujours plus important de destinations sur l’Afrique et le Moyen-Orient.


RWANDA : NOUVEL AÉROPORT
Les travaux de construction du nouvel aéroport international du Rwanda (BIA) viennent de débuter. Son inauguration est prévue pour décembre 2018.

Début septembre, le Gouvernement rwandais a signé un accord avec la multinationale portugaise « MOTA ENGIL CONSTRUCTION », pour la réalisation du nouvel aéroport International. Le montant total de la transaction a été fixé à 818 millions de dollars, répartis en deux phases.

Selon le dirigeant de la multinationale portugaise, la première phase de ce projet, porte sur la construction d’un aéroport disposant d’une capacité d’accueil de 1,7 million de passagers par an.

Sa construction vient de démarrer et devrait s’achever en décembre 2018. Le coût de cette première phase est de 418 millions de dollars. La multinationale « MOTA ENGIL CONSTRUCTION » sera en charge également de la gestion de l’aéroport pour une durée de 25 ans, avec une option de 15 années supplémentaires.
Les travaux viennent de débuter et les gros engins de chantier sont déjà à l’oeuvre pour des premiers travaux de déblayement, ainsi que pour la préparation du sol. Le futur aéroport sera construit à BUGESERA, sur un site immense situé à 30 minutes de la capitale KIGALI.

Emmanuel NSANZUMUHIRE
, le Maire du district de BUGESERA ne cache pas sa satisfaction : « Nos communautés ici sont au courant de la construction de cet aéroport, et ce que cela signifie pour leur développement. Nous nous attendons à voir de nombreux investisseurs s’installer dans notre district grâce à cet aéroport ».
Près de 6.000 ménages ont dû être expropriés afin de rassembler toutes les terres nécessaires à cet énorme projet. 
À l’issue de cette première phase, les travaux d’extension seront entrepris, pour atteindre la capacité de 4,5 millions de passagers par an. L’extension nécessitera plus de 400 millions de dollars, ce qui porte le coût total du projet à 818 millions $.

KT Press News Agency 

Aller en haut