Accueil / Développement / SABMiller enregistrera un volume de ventes plus faible que prévu au Nigeria

SABMiller enregistrera un volume de ventes plus faible que prévu au Nigeria

SABMiller enregistrera un volume de ventes plus faible que prévu au Nigeria

Le brasseur SABMiller revoit à la baisse ses prévisions relatives à l’évolution du volume de ses ventes sur le marché nigérian. La compagnie indique que la croissance de ses ventes pourrait être de l’ordre de 3 à 4% cette année contre une prévision initiale de 8%.

Principale raison de cette révision, la chute des cours du pétrole qui a affecté la consommation au Nigeria, rapporte Bloomberg. En outre, SABMiller fait face à une compétition plus rude sur ce marché. Selon Mark Bowman qui est le responsable des activités africaines de la compagnie, ces difficultés constituent des obstacles ordinaires. Cependant, elles sont susceptibles d’avoir un impact plus grand sur les résultats du groupe que sur ceux de ses concurrents en raison de l’importance du marché africain pour le numéro deux mondial de la brasserie qui y tire plus de revenus qu’en Europe en Asie ou en Amérique du nord. Or, le Nigeria qui est, avec une population de 175 millions d’habitants, le pays le plus peuplé d’Afrique constitue un marché-clé pour le brasseur sur ce continent.

La compagnie a aussi indiqué qu’il relèverait les coûts de ses produits dans le pays comme le font actuellement la plupart de ses concurrents. Interrogé sur les perspectives en matière d’expansion, Mark Bowman a reconnu que SABMiller serait intéressé par un renforcement de son partenariat avec le français Castel, mais, souligne-t-il « Nous n’espérons pas de changement dans nos rapports à court ou moyen-terme. Si dans le temps des opportunités se présentent, nous les prendrons en considération.»

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut