Accueil / Tic & Telecoms / Safaricom veut imposer M-Pesa comme moyen de paiement dans la grande distribution kényane

Safaricom veut imposer M-Pesa comme moyen de paiement dans la grande distribution kényane

Safaricom veut imposer M-Pesa comme moyen de paiement dans la grande distribution kényane

Au Kenya, Safaricom se lance à l’assaut de la grande distribution. En effet, la compagnie veut imposer son produit Lipa na M-Pesa comme moyen de paiement électronique dans les principaux centres commerciaux du pays.

Après la signature d’un accord avec les compagnies Naivas et Uchimi qui sont respectivement en quatrième et troisième position sur le marché de la distribution au Kenya, Safaricom est actuellement en phase d’expérimentation avec l’enseigne Tuskys tandis que les négociations se poursuivent avec Nakumatt.

Cette offensive de Safaricom vise à réduire sa dépendance au mobile money classique, dont les marges bénéficiaires sont faibles en dépit du grand volume des opérations. Mais les visées de la compagnie de télécommunication la mettent en concurrence avec les groupes bancaires qui veulent eux imposer leurs cartes de crédits comme moyen de paiement auprès de ces distributeurs.

Dans cette bataille, Safaricom présente l’avantage du prix puisqu’il ne facture que 1% du montant des opérations aux distributeurs contre environ 3% pour les banques. Même si le paiement en liquide des achats constitue 94% des règlements effectués au Kenya, la conquête du marché du paiement électronique constitue un enjeu majeur dans un contexte où ce mode de paiement gagne de plus en plus du terrain.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut