Accueil / Développement / Samsung : 3 millions de machines à laver rappelées pour risques d’explosion

Samsung : 3 millions de machines à laver rappelées pour risques d’explosion

Samsung : 3 millions de machines à laver rappelées pour risques d’explosion

Samsung a reçu plus de 700 rapports aux États-Unis concernant ces machines à laver. Les propriétaires ont le choix entre une intervention à domicile pour renforcer le couvercle avec une extension de garantie, une ristourne sur l’achat d’une nouvelle machine avec installation gratuite ou un remboursement intégral si la machine a été achetée moins de 30 jours avant l’opération de rappel.

 

 

Samsung va déclencher une opération de rappel portant sur 2,8 millions de machines à laver qui présentent un risque de désintégration, a annoncé vendredi la commission de protection des consommateurs américaine (CPSC). En l’état, le couvercle peut se détacher du châssis de l’appareil lorsqu’il fonctionne et présenter des risques de blessures pour les personnes se trouvant à proximité.

Il s’agit au total de 34 modèles différents de machines, a précisé la commission en fournissant les différents numéros de série aux consommateurs. Des informations concernant de tels risques d’explosions avaient déjà été mentionnés dans les médias et relayées par La Tribune fin septembre. Une plaignante avait raconté comment son lave-linge a explosé et s’est mis à flamber, alors qu’elle était à quelques mètres de là avec son fils.

“D’un seul coup, la machine à laver a explosé sans prévenir”, a expliqué Melissa Thaxton, une Américaine de 32 ans résidant à Dallas, dans sa plainte déposée en avril et dont le contenu a été rapporté par ABC News. Et d’ajouter :

“C’était très bruyant, comme si une bombe avait explosé dans mes oreilles.”

Plus de 700 rapports d’incidents

Au total, Samsung a reçu 733 rapports concernant ces machines dont neuf faisant état de blessures allant d’une mâchoire fracturée à des chutes provoquées par des éléments détachés de la machine.

Les propriétaires ont le choix entre une intervention à domicile pour renforcer le couvercle avec une extension de garantie, une ristourne sur l’achat d’une nouvelle machine avec installation gratuite ou un remboursement intégral si la machine a été achetée moins de 30 jours avant l’opération de rappel.

Dans une déclaration adressée aux journalistes d’ABC News, Samsung a “présenté ses excuses à ses fidèles clients pour la gêne occasionnée”. Précisant :

“Samsung agit rapidement pour offrir des options simples et sûre aux consommateurs impactés par le rappel. Notre priorité est de minimiser tout risque de sécurité et d’aborder les conditions qui mènent à ces rares cas [...].”

Cette opération tombe mal pour Samsung, qui avait annoncé à la fin octobre une baisse de 30% de son bénéfice d’exploitation pour le 3e trimestre, en raison de l’opération d’un rappel d’environ 2,5 millions de smartphones Galaxy Note 7, dont la batterie peut également exploser à cause de problèmes de surchauffe. L’arrêt total de la production et le rappel des smartphones défectueux devraient coûter au moins 10 millions de dollars aux géants sud-coréens.

latribune / AFP

Aller en haut