Accueil / Tic & Telecoms / Samsung limite la casse au premier trimestre

Samsung limite la casse au premier trimestre

Samsung limite la casse au premier trimestre

En baisse de 30,5%, les bénéfices du premier trimestre 2015 de Samsung sont néanmoins meilleurs que prévu.

Toujours en difficulté, Samsung Electronics semble toutefois renverser la vapeur. Pour preuve, si ses bénéfices opérationnels pour la période de janvier à mars 2015 sont en baisse de 30,5% par rapport à l’an dernier, ils sont meilleurs que ceux prévus par les analystes. Le géant sud-coréen a engrangé pour le premier trimestre 5.900 milliards de wons (4,96 milliards d’euros)contre les 5.500 milliards attendus. De plus, ce résultat s’inscrit en progression de 11,5% par rapport au trimestre précédent.

Après avoir longtemps régné en maître sur le marché des smartphones, la concurrence acharnée d’Apple ou d’autres fabricants chinois dans ce secteur a mis à mal Samsung, toujours premier producteur de téléphones mobiles. Le groupe voit ses bénéfices dégringoler depuis la fin 2013, et au quatrième trimestre 2014 les ventes ont connu une baisse de 12,4%.

Alors pour sortir la tête de l’eau, Samsung mise sur ses autres activités. Les analystes estiment que le groupe tire son épingle du jeu grâce aux performances de l’activité fortement rentable des puces mémoire qui permettent d’amortir le revers de fortune subi par les mobiles. Samsung fabrique une grande variété de produits électroniques, allant des puces mémoire à l’électroménager. Les bénéfices opérationnels de sa division semi-conducteurs avaient bondi de 35,7% sur un an au quatrième trimestre.

Le leader sud-coréen compte également sur ses nouveaux produits. Le nouveau modèle phare, le Galaxy S6, dévoilé début mars à Barcelone et qui doit débouler sur le marché le 10 avril, devrait tirer les bénéfices vers le haut au deuxième trimestre. Outre ce nouveau smartphone, Samsung sortira également sa phablette S6 Edge (mot valise désignant un grand téléphone intelligent), réponse directe à l’iPhone 6 Plus d’Apple. Il espère la voir se démarquer grâce à son écran incurvé des deux côtés et à sa recharge sans fil.

AFP/boursorama.com

Aller en haut