Accueil / Tic & Telecoms / Samsung mise sur les biomédicaments pour se refaire une santé

Samsung mise sur les biomédicaments pour se refaire une santé

Samsung mise sur les biomédicaments pour se refaire une santé

Samsung Biologics, l’unité pharmaceutique du géant sud-coréen, vient de réaliser la deuxième plus importante introduction en Bourse de l’histoire de la Corée du Sud.

Et si le remède aux pertes engrangées par Samsung avec son Galaxy Note 7 passait par les biomédicaments ? Le géant sud-coréen a en effet procédé ce jeudi à l’introduction en Bourse de son unité pharmaceutique, Biologics. L’occasion pour Samsung de réaliser une levée de près d’1,8 milliard d’euros, l’une des plus importantes opérations du genre jamais réalisée dans le pays.

Le titre a fini en hausse de 5,88%, à 144.000 wons (133 euros), valorisant l’entreprise à près de 9.500 milliards de wons (7,52 milliards d’euros). Samsung, qui cherche à trouver dans le bio-médical un nouveau moteur de croissance, avait annoncé cette introduction boursière en avril.

Un pari depuis 2011

Samsung Biologics produit des biomédicaments pour de grandes compagnies comme Bristol-Myers Squibb ou Roche dans ses usines installées à l’ouest de Séoul. L’unité avait été créée en 2011 alors que le groupe annonçait son intention d’investir 23.000 milliards de wons (18 milliards d’euros) dans les domaines de la santé et de l’énergie verte sur dix ans.

Les médicaments biologiques sont, à la différence des médicaments synthétiques, fabriqués à partir de substances biologiques, vivantes, telles que des cellules animales ou végétales, et sont plus complexes à produire.

Une entreprise dans le rouge

Cette introduction en Bourse est la deuxième plus importante jamais menée en Corée du Sud, permettant à Samsung de lever 2.250 milliards de wons (1,76 milliard d’euros), qui serviront à augmenter ses capacités de production ainsi que ses activités de recherche et de développement. A l’issue de cette opération, Samsung C&T et Samsung Eletronics, le navire-amiral du conglomérat géant, détiennent 75% du capital de Biologics.

L’entreprise, en elle-même, est dans le rouge depuis des années pour cause d’investissements très lourds dans ses deux usines existantes et un projet de nouvel établissement qui doit ouvrir en 2018. Elle a enregistré une perte nette de 75,7 milliards de wons en 2015. Mais, lorsque la troisième usine ouvrira ses portes, Biologics sera le premier fabricant mondial de médicaments en termes de capacités de production, selon Woo Chang-Hee, analyste chez IBK Investment & Securities.

Ce n’est pas par hasard que Samsung fait le pari des biomédicaments. Le marché mondial de la biopharmacie doit augmenter de 448 milliards de dollars d’ici 2025, en raison notamment du vieillissement constant de la population. Le géant sud-coréen entend bien ne pas se priver de sa part du gâteau.

Source AFP
lesecho

Aller en haut