Accueil / Portraits / Sébastien Bazin : Un financier converti à l’hôtellerie

Sébastien Bazin : Un financier converti à l’hôtellerie

Sébastien Bazin : Un financier converti à l’hôtellerie

Patron du Groupe Accor depuis 2013, Sébastien Bazin possède un des secrets les plus gader en affaire ambition, intelligence, dynamisme et surtout passion. Ce qui lui a valu d’être la tête pensante de cette succursale. Qualifié de « rebelle » dans sa famille en raison de son choix professionnel (les finances) comparé aux autres membres de la famille qui sont tous dans l’immobilier. L’on dit de lui que « tout ce qu’il touche devient de l’or. » Parcourons le portrait de ce génie des finances.

A-t-il le don de transformer tout ce qu’il touche en or ?

Né le 9 novembre 1961 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Sébastien Bazin est un homme d’affaires français. Il est un animal à part dans le marigot immobilier. Issu d’une longue lignée d’administrateurs de biens, il est arrivé presque par inadvertance dans le secteur. « Je suis venu à l’immobilier par l’hôtellerie », reconnait-t-il aujourd’hui .En l’espace d’une décennie, il a propulsé sur les fond baptismaux Colony Capital en Europe, portant son volume d’engagement à plus de 6 Mds$ à force d’ingéniosité, de coups d’audace et d’un certain brin de réussite. Sur des marchés aussi matures, il a réussi à maintenir un TRI supérieur à 20%. Le redoutable patron de fonds d’investissement, connu pour avoir racheté et ­revendu Buffalo Grill et le PSG, a décidé de plaquer la finance pour prendre la direction du groupe hôtelier, dont il était actionnaire : le Groupe Accor.

« Sébastien Bazin débute sa carrière dans la finance aux Etats-Unis »

Très déterminé avec le sens de ses ambitions aigue dès son jeune âge, Sébastien Bazin est titulaire d’une licence en sciences économiques obtenue en 1984 et d’une maîtrise de gestion, option finance, obtenue à la Sorbonne en 1985. Sébastien Bazin débute sa carrière dans la finance aux Etats-Unis, avant de revenir en France et d’occuper le poste de Directeur de la banque d’investissement Hottinguer Rivaud Finances de 1990 à 1992. Il poursuit son parcours en devenant Directeur général de la société Immobilière Hôtelière en 1992. Il occupe ce poste durant cinq ans.

En 1997, Sébastien Bazin rejoint Colony Capital, un fonds d’investissement international spécialisé dans les secteurs de l’immobilier, de l’hôtellerie et des casinos. Pendant quinze ans, il participe au développement de la société en Europe et mène principalement des opérations dans le secteur de l’hôtellerie. Il dirige ainsi l’acquisition des chaînes d’hôtellerie de luxe Fairmount et Raffles, le rachat et le contrôle des parcs d’actifs hôteliers auprès de La Générale des Eaux, du Club Méditerranée et d’Accor. En 2006, Sébastien Bazin devient l’un des actionnaires du Paris Saint-Germain, via Colony Capital. Le 3 février 2009, il devient le 14e président du Paris Saint-Germain, suite au départ de Charles Villeneuve. Depuis juillet 2011 et le rachat du Paris Saint-Germain par un fonds d’investissement du Qatar, il n’est plus actionnaire majoritaire. Le 27 août 2013, il met fin à tous ses mandats au sein de Colony Capital pour devenir PDG de l’opérateur hôtelier Accor dont il était un des principaux actionnaires. Lors d’un entretien avec BFM Business il dévoile ses plan pour le Groupe Accor «Les plans d’actions d’Accor pour accompagner ses consommateurs dans la réservation en ligne ont été abordés. L’objectif de ce groupe hôtelier est de participer à l’évolution que vit l’hôtellerie avec le développement d’internet. »

A cette liste de responsabilité qu’incarne l’infatigable homme d’affaire, il faut ajouter qu’il est aussi Président directeur général de Lucia, un groupe de sociétés spécialisées dans les placements et la gestion immobilière ; Vice-Président du Conseil d’administration de Carrefour ; Vice-Président du Conseil de ; Surveillance de la Fondation Gustave-Roussy ; Administrateur du Théâtre du Châtelet.

Balguissa Sawadogo
Les Echos du Faso

Aller en haut