Accueil / Finances / Secteur financier marocain Les mastodontes densifient leur réseau au sud du Sahara

Secteur financier marocain Les mastodontes densifient leur réseau au sud du Sahara

Secteur financier marocain Les mastodontes densifient leur réseau au sud du Sahara

Forts de leur expérience, les mastodontes du secteur financier marocain densifient leur réseau au sud du Sahara, c’est ce qu’a souligné le mensuel «Afrique Magazine»

«Forts de leur expérience dans le crédit, le leasing, l’intermédiation boursière ou la gestion d’actifs, les mastodontes du secteur financier marocain densifient leur réseau au sud du Sahara» et contribuent à «dynamiser le marché africain», souligne le mensuel «Afrique Magazine» dans sa dernière livraison.

«Si l’économie marocaine se développe aujourd’hui à vitesse grand V en Afrique, c’est d’abord grâce aux banques et aux assurances», affirme le magazine, notant que les banques marocaines ont été les premières à investir le marché africain, jouant un rôle de catalyseur dans le processus de développement à l’échelle du continent des entreprises marocaines.

Ces organismes ont «ouvert la voie aux entreprises qui souhaitent s’installer en Afrique subsaharienne, en leur offrant un précieux accompagnement et des facilités, sésame de toute ascension», explique la publication.

Il s’agit d’une démarche fructueuse qui a permis aux banques marocaines de «franchir avec succès le cap de l’internationalisation, gagnant ainsi de l’importance à l’échelle mondiale», note Afrique Magazine.

A cet égard, le magazine passe en revue l’expérience africaine de groupes bancaires comme la BMCE, «qui a ouvert le bal en 2007 notamment avec l’acquisition du Groupe Bank of Africa, présent dans une vingtaine de pays», et Attijariwafa Bank, présente dans une douzaine de pays africains et qui «se positionne comme une vraie multinationale panafricaine».

La Banque centrale populaire marocaine (BCP) a entamé, quant à elle, sa conquête africaine «en poussant ses pions sur sept marchés financiers stratégiques d’Afrique de l’Ouest : Côte d’Ivoire, Sénégal, Bénin, Togo, Burkina Faso, Mali et Niger», indique le mensuel, ajoutant que cette opération financière a permis à cette banque de porter à dix le nombre de pays où elle est implantée.

Afrique Magazine relève aussi l’intérêt des groupes financiers marocains pour le secteur des assurances en Afrique, mettant en exergue l’expérience du groupe Saham, «présent dans vingt pays avec 37 filiales et qui souhaite investir dans la santé, en complément de ses activités» afin de «mettre son expertise au service du bien-être de la population africaine».

lematin.ma

Aller en haut