Accueil / Agro / Sécurité alimentaire : Oxfam dénonce la Nouvelle alliance du G8 au Burkina Faso

Sécurité alimentaire : Oxfam dénonce la Nouvelle alliance du G8 au Burkina Faso

Sécurité alimentaire : Oxfam dénonce la Nouvelle alliance du G8 au Burkina Faso

Oxfam_1Dans une enquête intitulée «A qui profite la nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition du G8 au Burkina Faso» publié le 22 mai dernier sur son site, l’ONG internationale dénonce l’impact de ce dispositif instauré lors du sommet du G8 en 2012. Deux années après sa mise en œuvre au Pays des Hommes intègres, la promesse qui visait à «améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso, en faisant sortir 1,6 million de personnes de la pauvreté d’ici 2022» serait en passe de se transformer en cauchemar pour les petits exploitants agricoles déplacés pour faire place au projet Pôle de croissance de Bagré.

Le constat d’Oxfam est amer. «Sur le pôle de croissance de Bagré, considéré comme étant le modèle à développer et à répliquer dans le cadre de la Nouvelle Alliance au Burkina Faso, l’accès au foncier agricole est facilité pour les grands entrepreneurs agricoles internationaux, et engendre des déplacements impactant entre 3 000 et 9 000 ménages. Alors que les Directives Volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts doivent être soutenues par le G8 et mises en œuvre au Burkina Faso, la sécurisation des droits fonciers légitimes des agriculteurs familiaux semble plus incertaine que jamais». Pour elle, la Nouvelle Alliance est donc loin de profiter à l’émergence d’une agriculture familiale à petite échelle pourtant adoptée par le gouvernement burkinabè comme une voie royale pour réaliser la sécurité alimentaire. Le dispositif porterait plutôt atteinte à la sécurité foncière et mettrait en danger le droit à l’alimentation, selon les résultats de l’enquête conduite par Jean-Cyril Dagorn d’Oxfam-France et Issaka Ouandaogo d’Oxfam Burkina Faso.

Koffi Amétépé

Aller en haut