Accueil / Finances / Selon Bank Al Maghrib, les paiements mobiles pourraient atteindre 400 milliards de dirhams par an

Selon Bank Al Maghrib, les paiements mobiles pourraient atteindre 400 milliards de dirhams par an

Selon Bank Al Maghrib, les paiements mobiles pourraient atteindre 400 milliards de dirhams par an

La banque centrale a entrepris, en collaboration avec l’ANRT, les banques et les opérateurs de télécommunications, un chantier pour la mise en place à large échelle du paiement mobile à partir du premier semestre 2018.

Medias24 annonçait ce mercredi le lancement du paiement mobile pour le 1er semestre 2018. Une information confirmée par un document de Bank Al Maghrib, que nos confrères de Telquel Arabi ont pu consulter, et qui révèle qu’une réflexion a bien été engagée par la banque centrale, les banques et les opérateurs télécoms pour “la mise en place d’une solution nationale de paiement mobile largement diffusée et à bas coût”.

D’après la même source, les premières transactions effectuées par paiement mobile incluraient “le versement des prestations sociales de faibles montants, les transferts nationaux entre particuliers de faibles montants, les achats des particuliers dans le commerce de détail, le paiement de factures de services en réseau, l’achat de recharges téléphoniques et le paiement des fournisseurs par les commerçants de détail”. Le comité mis en place par Bank Al Maghrib estime que ces transactions dématérialisées pourraient totaliser 400 milliards de dirhams.

Le document de Bank Al Maghrib révèle également qu’un comité stratégique incluant, la Banque centrale, l’ANRT, les principales banques de la place, les trois opérateurs télécoms, les ministères de l’Économie et de l’Industrie, a été mis en place pour piloter ce projet. Il sera également chargé “d’affiner le modèle économique pour un lancement effectif” au premier semestre 2018.

telquel.ma

Aller en haut