Accueil / Mines & Energies / Selon CITAC, la demande d’essence continue de croître en Afrique

Selon CITAC, la demande d’essence continue de croître en Afrique

Selon CITAC, la demande d’essence continue de croître en Afrique

En 2015, la demande d’essence sur le continent africain a augmenté de 4,2% pour atteindre 3,9 mbj, selon la société indépendante de service-conseil basée en Grande-Bretagne CITAC, dont l’activité principale est le secteur aval du marché de l’énergie.

Elle précise que cette croissance a été tirée par la demande des pays nord africains qui bénéficient de la facture des importations et des subventions plus faibles. Le CITAC prévoit également une croissance de la demande de 3,5% par an au cours des trois prochaines années.

Lors d’un atelier interactif qu’a organisé la société sur le secteur aval africain du 17 au 18 mars 2016 à Marrakech au Maroc, elle a fait le tour de la question de la consommation d’essence en Afrique. Elle précise, d’ailleurs dans son document “Africa is Rising” que « les avantages économiques des prix du pétrole l’emportent sur les effets du ralentissement économique des pays exportateurs de pétrole, les questions de change et celles liées aux conflits ».

« Les données montrent que nos attentes ont été dépassées », déclare Elitsa Georgieva, l’une des responsables du comité de direction de la société lors de l’atelier qui prévoyait en 2014 une situation catastrophique pour les économies du continent face à la conjoncture. En outre, la société conseille aux producteurs africains d’investir dans les infrastructures, gage d’un meilleur essor de l’industrie pétrolière.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut