Accueil / Mines & Energies / Selon Ibe Kachikwu, le Nigeria exportera du pétrole raffiné à partir de 2019

Selon Ibe Kachikwu, le Nigeria exportera du pétrole raffiné à partir de 2019

Selon Ibe Kachikwu, le Nigeria exportera du pétrole raffiné à partir de 2019

En Chine, Ibe Kachikwu (photo), le ministre nigérian en charge du pétrole, a déclaré que son pays exportera du pétrole raffiné à partir des trois prochaines années, rapporte le Daily Sun. Il a ensuite ajouté que des efforts sont en train d’être faits par le gouvernement fédéral pour atteindre cet objectif, à l’échéance.

Le numéro un de l’industrie pétrolière nigériane a tenu ces propos après avoir rencontré des investisseurs chinois, dans le cadre d’un road show à Pékin. Il a d’ailleurs laissé entendre que le déplacement était d’ores et déjà une réussite car les réactions des investisseurs chinois présagent les nombreux investissements à venir, dans le secteur énergétique nigérian.

Le Nigéria, deuxième producteur de pétrole brut en Afrique, est incapable de raffiner la totalité de sa production, en raison d’une très faible capacité de raffinage. Le pays se classe même parmi les plus gros importateurs de pétrole raffiné en Afrique. Même si plusieurs projets de construction de raffineries sont en cours de réalisation, certains analystes estiment que ce ne sera pas suffisant pour mettre fin aux importations.

Le responsable compte sans doute sur les investissements à venir dont ceux en provenance de l’empire du milieu.

On peut souligner qu’un mémorandum d’entente, d’une valeur de 8 milliards $, a été signé avec certains investisseurs qui affirment vouloir « doper l’industrie des hydrocarbures au Nigéria ». Certains responsables disent cibler des investissements de l’ordre de 40 milliards $, en Chine.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut