samedi 23 mars 2019

Accueil / Tic & Telecoms / Selon les Nations Unies, Maurice est le pays le mieux préparé au e-commerce en Afrique

Selon les Nations Unies, Maurice est le pays le mieux préparé au e-commerce en Afrique

Selon les Nations Unies, Maurice est le pays le mieux préparé au e-commerce en Afrique

L’île Maurice est actuellement le pays le mieux préparé en Afrique pour le commerce électronique. C’est ce que révèle la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) en marge de la première journée de ses travaux sur le commerce en ligne qui se tiennent du 10 au 14 décembre 2018 à Nairobi au Kenya.

Premier sur le continent et 55ème dans le monde, l’île Maurice affiche cette belle performance grâce à un taux d’utilisateurs d’Internet et un taux de détenteurs de compte e-commerce au dessus de 50%, un nombre de serveurs Internet sécurisés et un niveau de fiabilité postale déterminée par l’Union postale universelle élevé.

Le Nigeria, pays africain le plus peuplé, occupe le deuxième rang, en grande partie grâce à une augmentation significative de la fiabilité de ses services postaux. L’Afrique du Sud est au troisième rang, devant la Tunisie, le Maroc, le Ghana, le Kenya, l’Ouganda, le Bostwana et le Cameroun, tous dans le top 10 des pays d’Afrique avec le meilleur indice de préparation au commerce électronique en 2018.

Bien que les leaders de l’e-commerce en Afrique présentent des performances appréciables, Mukhisa Kituyi, le secrétaire général de la CNUCED estime toutefois que « l’Afrique est en retard par rapport au reste du monde dans sa préparation à s’engager dans l’économie numérique et à en tirer profit. Les trois quarts de la population africaine n’ont pas encore commencé à utiliser Internet».

Il explique qu’il y a eu « au moins 21 millions de clients en ligne en Afrique l’année dernière, moins de 2% du total mondial, avec trois pays – le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Kenya – représentant près de la moitié de ce total sur le continent ». Selon Mukhisa Kituyi, les pays africains doivent accroître leur taux de pénétration de l’Internet pour développer le commerce électronique, nombre d’entre eux doivent également faire en sorte que davantage d’utilisateurs d’Internet actuels fassent confiance au marché en ligne pour leurs achats.

La CNUCED estime qu’en 2017, seuls 13% d’utilisateurs d’Internet ont effectué un achat en ligne en Afrique contre 68% dans les pays développés, comme dans l’Union européenne.

agenceecofin

Aller en haut