Accueil / Tic & Telecoms / Sénégal : le gouvernement arrête l’expérimentation de la 4G par les opérateurs

Sénégal : le gouvernement arrête l’expérimentation de la 4G par les opérateurs

Sénégal : le gouvernement arrête l’expérimentation de la 4G par les opérateurs

Dans un communiqué publié le 31 mars 2015, le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) a annoncé l’arrêt de l’expérimentation de la technologie 4G par les opérateurs télécoms au Sénégal. La phase expérimentale qui courait depuis le mois d’avril 2013, soit deux ans après autorisation du gouvernement, devait déboucher sur un rapport d’évaluation sur la qualité du service, rédigé par les opérateurs télécoms. À partir de ce rapport, l’Etat devait étudier les modalités d’attribution des licences 4G.

Mais, il s’est ravisé à la dernière minute en décidant de se faire accompagner dans la suite du processus par un cabinet d’expertise internationale. Ainsi, selon le ministère des Postes et Télécommunications, les intérêts du Sénégal sont mieux préservés, et c’est le meilleur moyen de lui « donner les chances d’obtenir les meilleurs résultats dans cet exercice d’attribution des autorisations d’exploitation de la 4G ».

Pour le Minpostel, l’arrêt de l’expérimentation de la 4G a été décidé parce que les « propositions reçues des opérateurs de télécommunications présents sur le marché national ont été jugées insuffisantes et ne prennent pas en compte les préoccupations de l’Etat du Sénégal en termes d’investissements futurs ». L’opérateur historique des télécommunications Sonatel a immédiatement informé ses clients de cette décision qui met fin à leur accès au très haut débit.

agenceecofin.com

Aller en haut