Accueil / Tic & Telecoms / Sénégal : Macky Sall demande des sanctions contre Sonatel, Tigo et Expresso

Sénégal : Macky Sall demande des sanctions contre Sonatel, Tigo et Expresso

Sénégal : Macky Sall demande des sanctions contre Sonatel, Tigo et Expresso

Selon des sources que cite Dakar Actu, Macky Sall, le président du Sénégal, a demandé à l’Autorité de régulation des télécommunications et de la poste (Artp) des sanctions contre les opérateurs de téléphonie mobile Sonatel, Tigo et Expresso. Le Chef de l’Etat qui a manifesté son courroux contre ces sociétés télécoms, le 20 janvier 2016, lors du conseil des ministres, a jugé inadmissible leur boycott commun de l’appel à candidature pour l’acquisition de la licence 4G.

Dakar Actu souligne, toujours d’après ses sources, que le président de la République a demandé que les trois opérateurs présents sur le territoire national soit exclus du nouvel appel à candidature qui sera lancé d’ici peu pour l’attribution de la licence 4G. Cet appel sera ouvert aux opérateurs télécoms internationaux.

L’Etat du Sénégal demande 30 milliards Fcfa pour la licence 4G valable pendant 20 ans. Les opérateurs télécoms jugent le montant trop élevé. Sonatel, estime que le montant demandé par le régulateur télécoms et les conditions fixées autour de la 4G au Sénégal « ne permettent pas de créer de la valeur pour l’entreprise ». La société estime la valeur de la licence 4G au Sénégal à 14,5 milliards Fcfa.

Un montant que juge dérisoire l’Association des consommateurs du Sénégal. Son président, Momar Ndao, dans un entretien accordé au journal Rewmi Quotidien, indiquait que pour Sonatel « qui fait un chiffre d’affaires de 816 milliards soit plus de 2 milliards 235 millions Fcfa par jour, et un résultat d’exploitation de 316 milliards Fcfa, les 30 milliards sur 20 ans réclamés par l’État pour l’acquisition de la 4G ne constituent nullement une difficulté. C’est une goutte d’eau dans la mer ».

agenceecofin.com

Aller en haut