Accueil / Développement / Sénégal: une nouvelle privatisation pour la Suneor, oui, mais pas dans la précipitation

Sénégal: une nouvelle privatisation pour la Suneor, oui, mais pas dans la précipitation

Sénégal: une nouvelle privatisation pour la Suneor, oui, mais pas dans la précipitation

Au Sénégal, le gouvernement ne se précipitera pas pour privatiser à nouveau la production d’huile d’arachide. « Cette politique dangereuse ne peut pas continuer. L’Etat met des milliards chaque année pour appuyer la commercialisation de l’arachide, qui est très importante », a confié le président sénégalais Macky Sall à l’APS.

L’exécutif, qui a décidé de reprendre l’activité du producteur d’huile sous son contrôle après une séparation à l’amiable avec le groupe Suneor de l’homme d’affaires Abbas Jabber, s’occupera un temps de cette activité avec l’appui de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD). Selon les dirigeants sénégalais, des discussions seront ouvertes avec les acteurs du secteur privé pour une reprise.

Cette nouvelle pourrait relancer l’intérêt de compagnies comme le français Avril ou le singapourien Olam, qui n’avaient pas caché leurs ambitions en ce qui concerne la production d’huile d’arachide au Sénégal. La première a même vu ses avances repoussées alors que les médias internationaux annonçaient déjà un accord secret avec la Suneor.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut