Accueil / Finances / Sénégal : Yann De Nanteuil, DG de la SGBS, poussé vers la sortie

Sénégal : Yann De Nanteuil, DG de la SGBS, poussé vers la sortie

Sénégal : Yann De Nanteuil, DG de la SGBS, poussé vers la sortie

Le banquier français Yann De Nanteuil, jusque-là patron de la filiale sénégalaise de la major française Société Générale des banques, quitte finalement au forceps le Sénégal. Selon des informations exclusives, les dirigeants de la multinationale française, sise au boulevard Haussmann à Paris, ont décidé de rapatrier dare-dare le désormais ex-DG de la SGBS. Les dessous d’un revirement à grande vitesse. Exclusif.

De mal en pis, les rapports heurtés et hypermédiatisés entre la direction générale et certains gros clients de la filiale sénégalaise ont fini par agacer le haut establishment de la multinationale française Société Générale des banques, sise à Paris. Comme nous l’avions annoncé dans une précédente édition, l’honneur du directeur général Yann De Nanteuil et la notoriété de la major française, dans son bras de fer avec un de ses plus gros clients, le groupe Taraaf, propriété du Libano-Sénégalais Said Taraaf, étaient mis en jeu.

Les hauts dirigeants de la major française avaient décidé de soutenir le directeur général de la SGBS et voulaient gagner à tout prix le procès aux ramifications insoupçonnées. Selon des sources crédibles, jointes par Les Afriques, les derniers rebondissements judiciaires et la tournure des événements tournaient à la défaveur de la filiale sénégalaise. Et notre source d’ajouter que le Français Yann De Nanteuil avait balayé toute démarche conciliante pour arrondir les angles, afin de trouver à l’amiable un arrangement. Irrités par la position belliqueuse de leur représentant au Sénégal qui s’entêtait à solder ses comptes avec ses plus gros clients, les dirigeants ont pris l’option de mettre la pédale douce en rappelant dare-dare le patron de leur filiale dakaroise.

Nos informations révèlent que l’argentier sénégalais Amadou Ba a joué sa partition en essayant de passer la consigne aux dirigeants de la multinationale pour apaiser le climat qui prévaut dans l’institution bancaire. In fine, Yann De Nanteuil, dont le bilan financier à la tête de l’institution touche l’abîme, quitte le pays de la Téranga. Il laisse derrière lui un lourd contentieux judiciaire à son prédécesseur.

Par Ismael Aidara, Rédacteur en chef
lesafriques.com

Aller en haut