Accueil / Mines & Energies / Sierra Rutile termine l’étude de préfaisabilité pour son projet Sembehun

Sierra Rutile termine l’étude de préfaisabilité pour son projet Sembehun

Sierra Rutile termine l’étude de préfaisabilité pour son projet Sembehun

La compagnie minière britannique Sierra Rutile a terminé l’étude de préfaisabilité (PFS) de son projet Sembehun, destinée à prolonger la durée de vie et la portée des opérations de la mine. L’étude a montré une amélioration des résultats de l’étude de cadrage réalisée en 2015.

La PFS s’est basée sur l’extraction à sec d’une ressource de base constituée de 3,6 millions de tonnes de rutile à une teneur de 0,98 % dont le débit est de 1000 tonnes par heure (t/h) issues de deux usines de traitement par concentrateur, fonctionnant chacune à 500 t/h. Elle a montré, qu’à 1000t/h, l’opération contribuerait à une moyenne de production de 71 000 tonnes de rutile, par an, sur une durée de vie de 21 ans.

Les résultats qui en découlent, révèlent que, pour faire fonctionner la première usine, un capital de 72 millions $ sera nécessaire. Pour faire fonctionner les deux usines, l’entreprise aura besoin de 99 millions $ ; un montant qui est, de 22%, inférieur aux 126 millions$ prévus dans l’étude de cadrage.

Le taux de rentabilité interne (TRI) après impôts, prévu dans la PFS, est quant à lui de 66%, contrairement aux 33% prévus par l’étude de cadrage et la valeur actualisée nette (VAN) après impôts, de 224 millions $ au lieu des 152 millions $ précédemment estimés.

Par ailleurs, la PFS a également prouvé que la mine pourra être développée en 15 mois et atteindre l’étape de production après le douzième mois.

Suite à ces résultats, la société a déclaré vouloir désormais se concentrer sur une analyse plus détaillée, en mettant l’accent sur la souplesse opérationnelle, la réduction des coûts en capitaux et l’optimisation des coûts d’exploitation.

Sierra Rutile Ltd détient, en Sierra Leone, trois permis d’exploration qui portent sur les gisements Jagbwema (109,2 km2), Gbangbaia (104,9 km2) et Semabu (189,2 km2).

Louis-Nino Kansoun
agenceecofin.com

Aller en haut