Accueil / Finances / Signature à Washington d’une convention visant à faciliter l’accès des femmes aux services financiers

Signature à Washington d’une convention visant à faciliter l’accès des femmes aux services financiers

Signature à Washington d’une convention visant à faciliter l’accès des femmes aux services financiers

La Société financière internationale (SFI), membre du Groupe de la Banque mondiale, et le Secrétariat d’Etat à l’économie suisse (SECO) ont signé tout dernièrement une convention visant notamment à renforcer l’accès des femmes dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) aux services financiers, à combler l’écart économique homme-femme, et à stimuler la croissance.
Un communiqué de l’IFC indique qu’en vertu de cet accord, le gouvernement suisse fournira un total de 5 millions de dollars en vue de soutenir l’initiative “Women Banking Champions”, lancée par la SFI en Egypte, au Maroc et en Tunisie.

Selon l’IFC, les femmes détiennent plus de 300.000 PME dans la région MENA, soit un tiers de ces sociétés que compte la région, notant toutefois que les femmes d’affaires font face à plusieurs contraintes en matière d’accès aux financements.
Ces entreprises féminines ont besoin de 270.000 dollars de crédit supplémentaire pour prospérer, estime la même source.

L’accord assistera les sociétés de prêt à adapter leurs produits et services au profit des femmes qui veulent recourir à l’emprunt. Le programme comprend également des sessions de formation en matière de gestion des projets et de culture financière, et soutient les activités relatives au leadership intellectuel et la gestion de la connaissance.

“La participation de la femme dans le milieu des affaires à travers la région MENA demeure en déça des attentes”, a estimé Raymund Furrer, chef du centre de prestations Coopération et développement économiques du SECO, cité dans le communiqué, relevant que les économies de la région ont beaucoup à gagner si elles parviennent à combler cet écart entre les sexes.
“Nous espérons changer la donne et combler ce gap en coopérant avec la SFI. Nous accomplissons ainsi une partie de notre mission qui prône l’inclusion financière en garantissant à tous l’accès aux diverses opportunités économiques offertes”, a-t-il dit.

Pour Nena Stoiljkovic, vice-présidente de la SFI pour le financement inclusif et les partenariats, ce partenariat SFI-SECO est stratégique dans la mesure où “il permettra de libérer le potentiel des femmes d’affaires et créer une synergie en matière d’innovation et d’emploi dans la région”.

libe.ma

Aller en haut