Accueil / Tic & Telecoms / Smartphones : Google Pixel, un concurrent sérieux pour Apple et Samsung ?

Smartphones : Google Pixel, un concurrent sérieux pour Apple et Samsung ?

Smartphones : Google Pixel, un concurrent sérieux pour Apple et Samsung ?

La firme californienne dévoilera le 4 octobre ses deux nouveaux smartphones, baptisés Pixel et Pixel X. En misant sur le haut de gamme et en renforçant son implication dans leur conception, le changement stratégique opéré par Google lui permettra-t-il enfin de se poser en concurrent sérieux de ses grands rivaux Apple et Samsung ?

 

Les géants du Net s’affrontent sur de nombreux terrains. Et si Google est dominant dans la publicité en ligne, les terminaux mobiles (avec Android) et les moteurs de recherche, il est quelque peu à la peine dans les smartphones. Sa gamme Nexus, produite en coopération avec plusieurs constructeurs, peine à faire de l’ombre aux modèles de Samsung (22,3% de parts de marché au deuxième trimestre 2016) aux iPhones d’Apple (12,9%) et du chinois Huawei (8,9%).

| A lire. Les iPhones 7 et 7 Plus vont-ils permettre à Apple de revenir dans le coup ?

Pour revenir dans la course, le géant californien semble avoir décidé d’abandonner les Nexus pour sa gamme Pixel. Le 4 octobre prochain, Google annoncera le lancement de deux nouveaux smartphones, baptisés Pixel et Pixel X. Mais selon la presse américaine, ces modèles seraient conçus par le fabricant taïwanais HTC, car il s’agirait en fait des Nexus “Sailfish” et Nexus “Marlin”, sur lesquels le constructeur travaillait depuis le début de l’année. Google les aurait simplement rebaptisés pour les intégrer dans ses produits Pixel, qui se veulent plus modernes, haut de gamme et conçus de bout en bout par Google.
Haut de gamme

De nombreuses photos ont “fuité” ces derniers jours sur Internet, ce qui permet de se faire une idée assez précise des nouveaux smartphones. L’orientation vers le haut de gamme pour contrer les iPhones d’Apple et les Galaxy de Samsung, se confirme. Selon le site Android Police, généralement très bien informé, le Pixel 32 Go devrait être vendu à 649 dollars, enterrant la politique tarifaire grand public des premiers Nexus.

Le design se veut également sobre, élégant et épuré, avec une coque blanche, des écrans de 5,2 pouces Full HD pour le Pixel et de 5,5 pouces Quad HD pour le Pixel X, et des fonctions dernier cri, comme un lecteur d’empreintes digitales, situé au dos des appareils.

Réorientation stratégique

Les ambitions de Google dans le smartphone sont de plus en plus claires. Comme Apple et Samsung, le géant de Mountain View veut, à terme, produire lui-même ses appareils, et donc ne plus passer par des partenariats avec des constructeurs. D’autant plus que le système d’exploitation Android, qui équipe plus de 80% des smartphones dans le monde, lui appartient. Les modèles Pixel peuvent donc être considérés comme la dernière génération de produits co-conçus, avant que Google n’attaque frontalement ses concurrents.

Mais le géant californien a beaucoup tergiversé ces derniers mois sur la stratégie à adopter. Au début du mois de septembre, Google a surpris tout le monde en annonçant l’abandon du projet Ara. La firme travaillait pourtant depuis deux ans sur ce téléphone en kit, modulable, que les utilisateurs auraient pu personnaliser à l”aide de composants remplaçables. Depuis, l’ingénieur qui pilotait les travaux, Dan Makoski, est parti poursuivre le projet avec la société Nexpaq, basée à Hong-Kong.

 

 

 

 

Sylvain Rolland / latribune.fr

Aller en haut