Accueil / Tic & Telecoms / Snapchat se transforme pour enterrer WhatsApp et Facebook

Snapchat se transforme pour enterrer WhatsApp et Facebook

Snapchat se transforme pour enterrer WhatsApp et Facebook

Avec ses nouvelles fonctionnalités, le service au petit fantôme a les moyens de devenir une appli totale.

Snapchat va-t-elle réussir à vous faire oublier les applications « historiques » de votre smartphone ? C’est en tout cas son ambition, avec la présentation de ses nouvelles fonctionnalités et de son chat 2.0, ce mercredi. Dans son viseur : les mastodontes Messenger et WhatsApp, qui appartiennent toutes les deux à Facebook.

Snapchat veut devenir une application « tout en un ». Pour y parvenir, elle s’est inspirée de ce qui a fait le succès de ses concurrents directs. En plus de permettre l’envoi de photos bidouillées, Snapchat devient une plateforme de messagerie et de communication à part entière. Une application totale.

Sa partie chat a été largement revue et augmentée. Comme sur Messenger ou WhatsApp, il est désormais possible d’écrire, d’envoyer des photos et de passer des appels audio et vidéo.

Stickers inclus

Même les stickers – ces petites images à coller dans une conversation devenues la signature de Facebook Messenger – sont désormais disponibles sur Snapchat.

L’application gère désormais les liens hypertextes, les numéros de téléphone et les adresses postales. De quoi partager davantage d’informations sur la même plateforme.

Toutes ces nouveautés interviennent quelques jours après le rachat de Bitstrips par Snapchat, un générateur de comics que tout le monde avait un peu oublié.

Racheter pour ne pas se faire racheter

Avec tous ces changements, l’appli jaune fluo affiche sans détour son objectif : rendre la transition « facile entre tous ces moyens de communication ». Elle préfère ainsi développer toute la chaîne de communication en interne plutôt que de se faire racheter. En 2013, elle avait refusé une offre de rachat à 3 milliards de dollars par Facebook.

Snapchat en a aussi profité pour modifier ses conditions d’utilisation et ses règles de vie privée. L’occasion de rappeler que vos snaps, partagés dans des « stories » publiques, sont conservés pendant une « période indéfinie » sur les serveurs de Snapchat.

L’appli peut aussi fournir des informations sur vous à la demande d’un gouvernement. Cela a déjà été le cas plusieurs fois en France ces derniers mois.

L’appli qui pique les yeux

Il est désormais loin le temps où cette petite appli pour ados et sextos ne faisait peur à personne. Quand les analystes lui prédisaient une durée de vie infime, comme beaucoup de ses applications voisines – Yo, Peach, et les autres.

Snapchat a continué son chemin, convertissant des millions d’ados dans le monde sans que personne ne comprenne. Car l’appli déroute encore : son jaune fluo agresse les yeux et ses coups de pinceaux multicolores rappellent les mauvais souvenirs de Paint.

Cela ne l’empêche pas d’être valorisée 16 milliards de dollars. Rien que ça.

Robin Prudent
rue89.nouvelobs.com

Aller en haut